CIU - Cercle Inter Universitaire




 

Edito de Pierre Chastanier : 18 octobre 2022 : Avant la grève générale !


Les revendications des raffineurs résonnent douloureusement aux oreilles des SMICARDS et parmi les 10 millions de pauvres français (le seuil de pauvreté est à  1 102 euros par mois), ceux qui à la campagne ont quand même besoin d’une « bagnole pourrie » (valant souvent moins de 1000 €) pour aller faire leurs courses aux hypers discount Netto ou Lidl du canton quand ce n’est pas à la soupe populaire (Secours populaire, Secours catholique, Restos du cœur, Associations d’entraide…) car dans une grande partie du pays il n’y a généralement pas de transports en commun quoi qu’en pensent ces messieurs de l’Elysée, n’appartiennent plus au même monde !

Les grévistes de la CGT et leurs représentants syndicaux professionnels qui tiennent d’abord et avant tout à leur réélection oublient comme par hasard dans leurs calculs les 5990 à 8440€ de primes d’intéressement versées chaque année aux raffineurs de Total. Ils voudraient, par vertu c’est sûr, en pensant à la Sécu et à l’Assurance chômage, les voir intégrer à leurs salaires à condition que l’entreprise paie en plus les charges patronales et syndicales correspondantes… ce qui ainsi les ferait intervenir dans le calcul de leurs retraites.

Des montants qu’un Professeur Agrégé de Lycée ou qu’un infirmier de SAMU aimerait bien percevoir !

50% des Français gagnent moins de 2277.64 € net par mois

De gros nuages noirs s’amoncellent dans leur ciel : hyperinflation, coût de l’énergie, risques de faillite de nombreuses PME avec les pertes d’emplois qui en résulteraient, sentiment de ne plus comprendre la politique gouvernementale en matière de sécurité, d’immigration, de souveraineté…

Ils se sentent impuissants devant cette radicalisation qui touche l’école, les hôpitaux, les quartiers, l’afflux des étrangers et les communautarismes qu’elle entraîne.

L’oligarchie, quant à elle, aveuglée par la croissance rapide que la financiarisation de l’économie et la mondialisation aveugle lui ont apportée, voit se creuser brutalement les inégalités (les riches sont de plus en plus riches) sans mesurer les risques immenses qu’elle prend à tirer trop fort sur la corde !

Elle est tellement inconsciente qu’elle ne prend plus aucune précaution. Quelle folie pour le PDG de Total de s’être augmenté de 52% ! Il pouvait le faire tellement plus discrètement !

La ploutocratie par les médias qu’elle possède vise à nous conduire vers un « meilleur des mondes ». L’élite dirigeante, les Alpha, a plus besoin de Bêta, les travailleurs intelligents que des classes inférieures (Delta, Gamma, Epsilon)

Dans le monde bipolaire qui semble s’organiser, une Amérique omnipotente face à un bloc Russo-Asiatique, l’Europe, à la traîne compte-elle encore ?

De nombreuses Nations qui la composent (Royaume Uni, Pologne, Finlande, Pays Baltes, Allemagne, Pays-Bas…) ont déjà choisi le parapluie américain plutôt que la solidarité européenne et elle devra régler seule l’afflux migratoire d’Afrique et du Proche et Moyen Orient qui la menace.

Peut-être que par un effet de balancier, l’Europe du Sud après le Grand Remplacement annoncé par Houellebecq renouera avec l’ancienne « Mare Nostrum » de l’ex Empire romain lors d’une Reconquista !  


Pierre Chastanier