CIU - Cercle Inter Universitaire




 

L’Islam : une menace pour la France ?


Comme beaucoup d’humanistes, je souhaite que chacun, croyant ou incroyant, puisse dans la sphère privée pratiquer la religion de son choix ou être agnostique ou athée s'il le souhaite sans pour autant sombrer dans l’anticléricalisme laïcard que nous avons un temps connu en France.

Mais cela ne justifie en rien les manipulations habiles et efficaces de certaines religions comme l’Islam et plus particulièrement de certaines fractions de cette religion comme les Frères Musulmans qui chez nous comme ailleurs veulent pénétrer la société pour y imposer la Charia au mépris de toutes les valeurs de la République.

Quand des femmes se font assassiner en Iran par la Police religieuse parce qu’elles ôtent leur voile, comment peut-on accepter que contrairement à nos lois des enseignants tolèrent dans nos écoles françaises que des jeunes filles arrivent voilées le plus souvent sur ordres de leurs « Grands Frères » eux-mêmes manipulés par ces organisations extrémistes que les musulmans sincères et pieux n’osent pas critiquer par crainte de représailles ?

Grâce à une de nos membres, nous avons pu régulariser la situation d’un enfant clandestin guinéen qui, placé dans une école coranique, avait eu le pouce tranché à l'âge de 8 ans parce qu’il avait dérobé un morceau de pain. Titulaire d’un BEP obtenu chez nous, il est aujourd’hui pâtissier dans un restaurant étoilé.   

Ne nous illusions pas. L’Islam des Lumières ou le Soufisme sont pour ces nouveaux Inquisiteurs des doctrines à abattre. Remarquons par parenthèse que si l’on se réfère à l’Hégire les Musulmans sont aujourd’hui en 1444, date à laquelle Torquemada (1420-1488) selon le calendrier Julien opérait (c’est le cas de le dire) en Espagne !

·        La croissance de l’immigration provenant d’Afrique noire et du Maghreb où la religion musulmane a depuis longtemps chassé les Pères Blancs

·        La démographie traditionnellement plus forte dans les populations immigrées que dans les populations européennes

·        La stupidité de nos gouvernements qui ne comprennent pas que sans une aide massive au développement de l’Afrique on se prépare à un tsunami migratoire

·        La frayeur des Imams français qui n’osent pas à de très rares exceptions près s’opposer à ces envahisseurs d’un nouveau genre

Tout cela nous rappelle sans citer Houellebecq la chute de l’Empire romain.

En prendrons-nous conscience à temps ? Saurons-nous suffisamment fustiger ces partis français prétendument progressistes qui, pour protéger une frange de l’électorat d’origine immigrée qu’ils leur croient acquise, refusent les évidences ?

Saurons-nous interdire pour toutes les religions et partout dans l’espace public, sauf pour les Ministres des cultes chez qui ils font partie de l’uniforme, TOUS les signes ostentatoires d’appartenance à une religion ?

Saurons-nous imposer aux Musulmans l’organisation par eux-mêmes d’un Islam de France proclamant ouvertement le rejet de la Charia, l’égalité entre les hommes et les femmes, le respect des lois et des valeurs républicaines ?

Ou est-ce déjà trop tard ?

Sans doute, à entendre des écrivains algériens comme Boualem Sansal !
Pierre Chastanier