Grande Loge des Cultures et de la Spiritualité




 

Mythes indiens, réchauffement climatique, paradis perdu et peuple des Etoiles



http://my.weblet.biz/users/2/Articles/Lettre_32_bison_blanc.jpg

 L'histoire moderne du peuple des Etoiles commence en 1995, avec la naissance d'un bison blanc femelle dans le Wisconsin, vu par ceux de Lakota comme l'achèvement des 7 cycles et le débat de la prophétie annoncée dans la légende de la Femme Bison Blanc. 

Les sources qui fondaient le texte que j'avoir il y a 10 ans ont été supprimées, bannies du net. Je ne sais pour quelles raisons et mon propre article sur Facebook avait été jugé comme non conforme à l'éthique. Peut-être en raison des dérives millénaristes auquelles cet épisode a donné naissance et que je n'évoquais pas. 

L'article de Vanessa D. sur les loups "mosaïques" publié dans cette lettre me rappelle tout cela. Du loup au bison, il y a forcément continuité dans la mythologie indienne. Et la prédiction attachée au bison blanc est d'actualité en ces décennies où les pythies carbocentrées ne manquent pas !

Il reste pour tous que cette légende est d'une grande beauté. Sans doute parce qu'elle nous dit autre chose que ce que le récit véhicule au premier abord. Cette légende propose d'échanger les nourritures terrestres contre le sacré et le spirituel dans l'attente du retour de l'Eden sur Terre.

Mais cela va plus loin. A l'instar de nos traditions, cette légende n'est pas qu'un mythe. C'est une manière d'enseigner une science. Perdue ou conservée dans des lieux que l'invasion barbare ("les fils des fils") ont fait perdre ? Ne nous perdons pas en conjecture. Les membres du Lakota semblent en savoir plus ! "Il y a très longtemps, en été..." Dans la version codifiée, il est dit "C’était de très nombreux hivers avant le Grand Chagrin", lequel, dans le calendrier indien, représente le 14 octobre 1492.

Famines, disettes, etc. Le refroidissement du climat s'y déroule comme en Europe, ce qui nous ramène au débat sur la climat. Beaucoup de tribus vont disparaître à cette époque. Les autres seront très affaiblies quand l'envahisseur débarquera. En effet, l'époque se situe après l'optimum du moyen-âge qui a conu un réchauffement de deux siècles (entre le 11ème et le 13ème), un court et nouvel âge d'or après celui, déjà lointain, que la terre a connu au moment du "grand réchauffement" (3 à 4000 ans, il y a 9000 ans) qui dans toutes les civilisations est représenté par le jardin d'Eden.

Cette légende raconte de fait, comme cela semble désormais admis, les évènements astronomiques et climatiques qui vont se produire du début du 16ème siècle jusqu'à la fin des sept cycles de vie, les 7 cercles, les 7 rites du calumet (voir l'autre article de Vanessa D. sur le tipi et la cérémonie du calumet) qui va "confumer" le temps qui sépare les indiens (et nous) du temps où "Lorsqu'ils [les signes de 7 cycles à venir] seraient tous tombés, alors les eaux [des océans] monteraient à nouveau et ce serait la fin des cycles et de l’âge de l’homme [de ce cycle, c a d l'homme né d'Eden]. Voilà d'ailleurs pourquoi l'homme doit, sur toute cette ère se couvrir d'une peau et cultiver sa spiritualité pour survivre ensemble faute de vivre où il ne peut tendre la main pour se nourrir....

Ce mythe commun n'est évidemment pas qu'une histoire. Il raconte une des formes de la réalité. Cette légende témoigne de plusieurs choses :
- de l'universalité des formes de la pensée mythique humaine ;
- de l'existence réelle d'un savoir astronomique et climatique perdu ;
- du rôle de la transmission. Cela peut également introduire à un regard différent sur le réchauffement climatique et la sortie du petit âge glaciaire (qui est allé jusqu'à tuer en Europe le tiers de la population). Mais, c'est une autre histoire. Enfin ! Apparemment !

Encore une chose. Le 7 est présenté dans certaines versions comme le symbole de la perfection cosmique, ce que semblent attester les dernières théories sur les multivers. Les 7 éléments du rite rendent la cérémonie du calumet "cosmologiquement juste et parfaite", attestant que les mythes qui nous viennent de l’Égypte ancienne ont une racine commune antérieure à la séparation des peuplements des deux continents... et sans doute donc postérieur à la fin du plateau du réchauffement, ce qui nous ramène au 4ème millénaire avant J.C.

Certains estimeront que je fume trop le calumet. Je n'ai jamais fumé ! A chacun de se faire une idée. Mais si vous appliquez la méthode de Lévi-Strauss et collectez toutes les versions du mythe pour en dessiner ce qui pourrait constituer sa structure de base au-delà de l'allégorie qui le véhicule, cette légende ne peut que vous interpeler...

Elle peut vous faire rêver. Elle peut également vous donner des clefs personnelles pour vous intéresser de plus près aux nouveaux acquis de la science... A chacun son chemin.


Patrice HERNU d'après un texte du 11 nov 2009