La Loge de Notre-Dame 19/12/2019
   

Un conte de Jean-François MAURY

http://my.weblet.biz/users/2/Articles/Lettre-34-La-loge-des-Tailleurs

 

L'incendie avait horrifié le monde et lorsque la flèche embrasée s'est effondrée, c'était comme si on avait amputé la licorne. Les larmes qui coulaient sur les visages tombaient en cendres sur les cœurs. Le travail des pompiers fut merveilleux, prenant des risques surhumains ils déployèrent une force pleine d'une délicatesse réellement spirituelle.

Ce qui avait disparu, disait-on, c'était le coq, symbole de la vigilance et de la fierté. « Il a fondu dans le brasier », affirmaient les journalistes, et le Recteur de Notre-Dame restait silencieux, le Bon Dieu ne l’avait pas prévenu de ce coup-là.

Le coq, lui, était tombé sur le chemin de ronde. Il s'était efforcé de voler d'une aile maladroite, mais s'était blessé dans la chute. Se traînant sur quelques pas, il avait réussi à se cacher un peu sous les feuilles mortes du dernier automne.

Le temps passant, il s'était peu à peu remis et avait regardé alentour. Ça sentait terriblement le brûlé mais il vit, près de lui, des outils. Un maillet au museau plein de terre et au manche fendu, un ciseau rouillé à cause des trombes d'eau des lances à incendie, un compas dont une des pointes s'était fichée en terre et qui tournait sur lui-même avec l'autre jambe en l'air, une règle à 24 divisions un peu tordue, une pierre taillée et une autre, brute, sur laquelle il s'interrogeait.

 

- Comment se fait-il, lui demanda-t-il, que tu ne sois pas une pierre taillée, toi ? Dans une cathédrale c'est pas logique !

- Tu as raison, Maître, lui répondit la pierre brute toute timide. En fait, j'étais derrière une superbe pierre taillée – comme elle était belle et comme je l'admirais ! J'étais fière d'être derrière elle, d'autant plus qu'entre elle et moi on avait placé un secret.

- Un secret ?

- Oui, il y avait un espace entre nous deux et une main avait glissé un rouleau.

- Et tu sais ce qu'il y avait dedans, tu le connais, toi, le secret ?

- Bien sûr, mais je ne peux pas le dire.


Oh ! je sais bien qu'un secret doit rester secret... mais au point où on en est, tu peux me le dire, sinon il va disparaitre avec toi, et peut-être qu'un de nous survivra et pourra le transmettre.

Bon, d'accord, mais il y faut une condition, c'est qu'on ne peut le donner qu'en loge.

La pierre brute expliqua ce qu'était une loge et le coq fut désigné comme Vénérable Maître. Un soir de ciel dégagé, eut lieu la première Tenue des outils de Notre-Dame, la Tenue des Ancients. Dans le ciel, les étoiles étaient allumées, la lune brillait et le soleil l'illuminait de tous ses rayons, la nature, avec beaucoup de respect et de grâce avait déroulé le Volume de la Loi Sacrée. Un grand silence s'était fait et la paix régnait sur la terre.

Alors on entendit distinctement le pas lent de chameaux portant trois mages venus d'Orient qui apportaient dans des coffrets précieux, la Sagesse, la Force et la Beauté qui transformeraient le monde. Et là-haut, à la verticale, une étoile brillait, brillait jusqu'à illuminer l’univers, tandis que le chœur du vent bruissait un chant de Noël.

http://my.weblet.biz/users/2/Articles/Lettre-34-La-loge-des-Tailleurs.png

La loge des Tailleurs (Fondation Notre Dame) - Musée de Strasbourg

   

La Grande Rosace Nord par Equerre et Compas

Quelques explications viendront sur le symbolisme des nombres de cette grande Rosace Nord de Notre Dame

 

http://my.weblet.biz/users/2/Articles/Lettre-34-La-loge-des-Tailleurs

 
Imprimer cette Weblettre