C-I-U            Pages-texte            S'abonner        Masquer Menu           Smartphone
Weblettre

Edito de Pierre Chastanier : La Franc-maçonnerie peut-elle encore faire entendre sa voix ? 28/8/2022
   

La Franc-maçonnerie peut-elle encore faire entendre sa voix ?   

Réaction d'un lecteur de cet article

Au sein de la CIU nous avons toujours déclaré vouloir rassembler les Maçons de toutes Obédiences et de tous Grades ainsi que les Non-Maçons proches de nos valeurs avec qui un dialogue tolérant et fraternel pouvait se nouer.

Nous estimons que dans les temps troublés que nous traversons notre voix doit être entendue dans sa diversité certes mais aussi dans sa convergence vers des pensées humanistes engagées et nous n’avons pas peur de choyer l’élitisme vers lequel nous tournons nos efforts pour y attirer tous nos FF et SS humains qui s’en montrent dignes, chacun selon ses capacités et ses mérites. 

Notre force réside d’abord dans notre union et dans les efforts que nous déployons pour nous entraider chaque fois que cela est nécessaire tout en étant ouverts aux misères humaines que nous pouvons soulager.

Mais nous sommes patriotes et nous ne souhaitons pas voir se déconstruire en un rien de temps ce qui a mis des siècles à se forger au cours d’heures glorieuses comme au cours de périodes sanglantes.

Nous voulons maintenir notre civilisation et la rendre accessible à tous ceux qui le désirent vraiment. « A Rome vivons comme les Romains ». Cessons ces discours sans fin où encore hier à Sevran une femme hystérique criait aux policiers attaqués « Cassez-vous sale Mer. . ! »

Chic !

Sommes-nous prêts pour cela  à militer pour que les dérives Wokes ou Islamo-gauchistes que je dénonçais hier retrouvent leur simple statut de « minorité bruyante » et qu’enfin la « majorité silencieuse » comprenne que ce n’est pas en s’abstenant lors des élections, en se contentant des discours débiles et lénifiants des médias, en se réfugiant dans un individualisme forcené qu’on empêchera notre pays conduit par des mains trop « intéressées » pour fixer le bon cap de sombrer dans une chute prévisible de l’Occident.

La France ne peut pas se contenter de vivre dans un monde unipolaire conduit par les Américains qui après le Vietnam, l’Irak, la Serbie, la Libye, l’Afghanistan n’en sont pas avec l’Ukraine à une destruction près, parés de l’armure du Chevalier Blanc qui vend son pétrole et son gaz au plus haut prix et qui s’impose à nous, fous d’Européens, incapables de s’entendre, aveugles devant la nouvelle organisation Russo-Asiatique qui prend naissance, victimes d’une mondialisation dont nous n’avons pas suffisamment mesuré les dégâts.

Si les pauvres Ukrainiens servent de chair à canon ils ne sont malheureusement que des dégâts collatéraux de notre soumission à un pays qui cherche encore à imposer à la planète entière sa propagande woke, issue de la « cancel culture » au moment où de nombreux Etats se lèvent contre la tutelle économique et militaire qu’il veut faire régner sous leur parapluie nucléaire.

Même décimés par la Covid (encore un bel apport de la mondialisation !) nos rangs restent serrés et nous devons réagir tant que nous le pouvons encore devant la politique défaitiste de notre pays.

Nos Cénacles doivent être des lieux d’échange, de prise de conscience des problèmes politiques et sociaux de notre temps. Nos « Planches » n’ont plus le temps de se contenter d’être des « copiés-collés » souvent simplistes de querelles initiatiques parfois d’un autre âge.

Nous devons former nos FF et SS, étoffer nos groupes, diffuser nos recherches, nous engager (pour ceux qui en ont encore l’âge et la volonté), faire tout notre possible pour qu’une société nouvelle émerge de ce magma en décomposition.

Former la jeunesse, assimiler les immigrés, donner à chacun les moyens de se procurer par son travail au sein d’une famille heureuse, un logement décent, un métier valorisant, une possibilité réelle de s’engager dans la vie de la Cité.

Faire enfin advenir l’égalité des chances, la participation au sein de l’entreprise, la lutte contre les trafics, la santé pour tous, la reconquête de nos territoires.

Une seule loi pour tous les Français, des forces de l’ordre compatissantes mais respectées, une démocratie ouverte, une liberté n’ayant pas besoin de prosélytisme, un partage équitable des droits et des devoirs, une solidarité sans faille pour les plus démunis, une justice sereine disposant des moyens de s’exercer, une ouverture généreuse au monde allant de pair avec l’exigence du respect par ceux que nous accueillons de nos valeurs et de nos traditions auxquelles ils devront se plier s’ils veulent séjourner en paix parmi nous.       

Bonne rentrée à toutes et à tous 

Pierre Chastanier

 

   

Un lecteur réagit vivement...   

Nous, Français, avons longtemps cru que nos valeurs - issues d'un passé glorieux, parfois dramatique et cruel - avaient vocation à l'universalité.

Les Lumières, censées profiter à tous les humains, semblent patiner en France et ailleurs en Occident !

Cet échec, longtemps caché voire dénié, est de plus en plus apparent.  Une barbarisation importée s'est unie à un déni du vrai : le Wokisme.

De cette union sordide et obscène, qui bafoue le bon sens et la dignité, est né un exemple de société répulsif pour l’humanité.

La majeure partie du monde nous voit en effet comme décadents, et inutiles pour le futur !

Ceux qui parmi nous ouvrent les yeux, et en appellent à la raison sont stigmatisés. Nos valeurs sont qualifiées d'offenssantes et réactionnaires !

Nous n'avons pas de reproches, pas de mea culpa, ou autres auto-flagellations à nous administrer !

C'est un combat existentiel, contre un ennemi qui s'est créé des places fortes sur notre territoire, et que par faiblesse, soumission et stupidité, nous qualifions de Ghettos.

Il ne s'agit pas d'éviter la guerre civile, elle a déjà commencé.

Nous sommes en train de la perdre et pour s'en convaincre, il n'est qu'à voir l'arrogance de nos ennemis.

 
Imprimer cette Weblettre