C-I-U            Pages-texte            S'abonner        Masquer Menu           Smartphone
Weblettre

Edito de Pierre Chastanier : Une voie d’espérance est-elle encore possible ? 25/8/2022
   

Une voie d’espérance est-elle encore possible ?   

Je lisais récemment l’interview de Mgr. Jean-Marc Aveline, Archevêque de Marseille, qui va être « créé » Cardinal, comme on dit, par le Pape François, la semaine prochaine (Par parenthèse il ressemble comme deux gouttes d’eau à un des membres fondateurs de la CIU que nous ne voyons plus très souvent mais qui reste toujours dans notre cœur) !

Le prélat prône une voie d’espérance notamment (il est de Marseille) par le dialogue interreligieux avec les Musulmans. Comment avec sa foi pourrait-il désirer autre chose ?

Or, de la même manière que depuis Constantin, le Catholicisme est devenu un instrument de conquête unificateur au service de l’Empire Romain, puis des Rois très catholiques, l’Islam dès son origine a été une religion de conquérants puisque de 622 (date du début de l’Hégire) à 711 (fin de la conquête de l’Espagne) les populations berbères colonisées d’Afrique du Nord et les Ibères, à de rares exceptions près, n’ont eu de choix qu’entre le Coran ou le Cimeterre, prélude à des conflits éternels encore vifs aujourd’hui par exemple en Kabylie même si la religion n’est plus la pierre d’achoppement actuelle        .

On parle sans cesse de la colonisation de l’Afrique par la France mais on oublie aussitôt la conquête des rives de la Méditerranée par les « Barbaresques », la bataille de Tours, la prise de Constantinople, le siège de Vienne et aujourd’hui l’immigration massive qui n’est qu’une colonisation « à l’envers » reflétant le fossé culturel qui persiste entre l’Islam et l’Occident.

Mais comme je le soulignais hier, les populations islamisées d’Afrique noire par la prolifération démographique inquiétante qui les caractérisent représentent un possible choc migratoire cultuel (et culturel) encore bien plus important.

Alors que PCF, LFI, PS et EELV paraphent un texte, fustigeant Israël, qui évoque, mélangeant tout s’agissant de peuples sémites, « la domination d’un groupe racial » sur « un autre groupe racial d’êtres humains » on voit bien que se profile un risque d’apartheid beaucoup plus dangereux entre les populations européennes qui n’auront pas encore abandonné leurs traditions (comme c’est déjà trop tard en Suède) et les migrations africaines et orientales qui ne manqueront pas de s’amonceler à nos portes.

Le père de famille sahélien qui ne peut plus nourrir ses enfants mais qui a accès à la télévision et y découvre les lumières de la ville a-t-il d’autre choix que de tenter au risque de sa vie de gagner l’Europe dans l’espoir d’un travail et d’un revenu ? Qui pourrait lui en vouloir ? N’en est-il pas de même pour tous ceux que la guerre, la misère, les dictatures, les violences tribales poussent loin de chez eux ?

C’est la raison pour laquelle ma voie d’espérance n’est pas forcément celle d’un meilleur œcuménisme qui pourrait peut-être advenir avec le temps (et la désislamisation comme il y a eu la déchristianisation) si on avait le courage de rejeter sans atermoiements les Imams prêchant la haine et le recours à la violence, capables d’exalter de pauvres bougres au point de décapiter Samuel Paty ou de poignarder Salman Rushdie.

Elle est dans l‘attente de Politiques qui comprendront enfin les enjeux technologiques et humanitaires d’un monde qui change si vite et qui auront le courage de sacrifier leur « durée au pouvoir » à la nécessaire mise en place, quoi qu’il en coûte, d‘un nouveau rapport Nord-Sud et d’une nouvelle entente Orient-Occident qui, si l’on n’en prend pas suffisamment conscience, fera exploser la planète.

L’Amérique croît encore qu’elle peut gouverner seule ou avec ses vassaux européens la planète toute entière alors qu’à l’intérieur, elle est déjà minée par des oppositions raciales dont le Wokisme est une des nouvelles manifestations. Que lui importe l’Ukraine. Après avoir abandonné le Vietnam, l’Irak et l’Afghanistan elle n’est pas prête à une nouvelle invasion et préfère utiliser la « chair à canon locale » !

Que peut faire une Europe divisée incapable de s’entendre avec ses propres voisins quitte à pousser les Russes dans les bras avides de la Chine ou de convaincre Kiev qu’on leur fournira des armes jusqu’au dernier Ukrainien ? On râle quand les Australiens ne veulent plus acheter nos sous-marins mais on n’ose rien dire quand nos voisins allemands préfèrent les F-35 aux Rafale.

Par ailleurs en dehors des conflits qui naîtront des affrontements démographiques qu’une OMS, impuissante comme l’ONU, sera bien incapable de maîtriser nous voyons apparaître des dangers encore plus importants car plus fondamentaux.

J’ai expliqué à plusieurs reprises que l’Ultra-capitalisme avec forgé une nouvelle règle : « produisons dans les pays où la main-d’œuvre est bon marché, vendons aux pays occidentaux encore solvables, constatons nos profits dans les paradis fiscaux ».

Il faudrait la compléter par des constatations subsidiaires : Les pays où la main d’œuvre est bon marché vont être en compétition avec le progrès technologique (machines numériques, robotisation, IA, biotechnologies, ordinateurs quantiques…) qui n’aura plus besoin que des deux extrémités de la chaîne humaine, les plus doués pour inventer, concevoir et gérer et les plus humbles pour les tâches matérielles esclavagisées, empaquetage, nettoyage, transport… 

Les pays occidentaux seront de moins en moins solvables rongés par l’inflation générée par la soif de profit insatiable des puissants

Les profits accumulés dans les paradis fiscaux sont si considérables (peu de gens en ont conscience) qu’ils pourraient comme avec une baguette magique régler d’un coup tous les problèmes de la planète mais qui pourrait croire que l’oligarchie accepterait de se sacrifier ?

On voit déjà apparaître dans les arcanes de la Silicon Valley des ambitions transhumanistes qui n’auront justement plus besoin que de ces deux extrémités de la chaîne humaine :

Aux très grandes Universités le soin de former les plus doués pour les tâches inventives de demain

Aux pays pauvres de fournir une nouvelle race d’esclaves dont on aura toujours besoin pour les tâches ménagères

Mais à quoi pourraient bien servir tous les autres et pourquoi s’en encombrer ? Tel pourrait-être le discours de ces penseurs ploutocratiques dépassant en sordide les « 1984 » ou les « Big Brother » de Georges Orwell ou le « Meilleur des mondes » d’Aldous Huxley.   

Il est grand temps que partout des esprits éclairés et désintéressés se lèvent pour trouver des réponses à ces questions vitales : protéger la planète, réguler sa population, imposer la paix, créer partout les conditions de développement nécessaire à une auto-suffisance tempérante, exempte de tout pillage, élever le niveau général d’instruction pour faire adhérer les masses, imposer une laïcité tolérante, partager les soins, secourir les indigents, donner à chacun selon ses besoins, récompenser chacun selon ses capacités et ses mérites.

Ce qui n’empêchera pas les meilleurs, s’ils mettent leurs savoirs au profit de l’humanité toute entière et non d’une oligarchie égoïste, de poursuivre la recherche, d’explorer l’Univers, de faire bénéficier tous leurs frères humains des fruits de leurs découvertes.

Pierre Chastanier

 
Imprimer cette Weblettre