C-I-U            Pages-texte            S'abonner        Masquer Menu           Smartphone
Weblettre

Edito de Pierre Chastanier : Demain on rase gratis ! 5/3/2022
   

Demain on rase gratis !   

C’est le Président Henri Queuille qui disait que « Les promesses électorales n’engagent que ceux qui les écoutent » citation abondamment reprise par Jacques Chirac.

Il disait aussi « La politique ce n’est pas résoudre les problèmes mais faire taire ceux qui les posent ».

Et là, le Président Macron, déjà très chanceux en 2017 lorsque François Hollande, prenant peur de son triste bilan, craint d’être ridiculisé en se représentant, l’est encore davantage aujourd’hui : le masque a fait taire ceux qui se plaignaient du Covid, la guerre en Ukraine fait taire la droite nationaliste qui n’était pas hostile à Poutine.

Sa « Lettre aux Français », annonçant sa candidature sous la menace d’un déluge nucléaire va finir par décider d’autres transfuges des LR à aller « à la soupe » et si c’est le cas, c’en sera fini pour Valérie Pécresse. Éric Zemmour tentera peut-être une Union des Droites pour les Législatives avec Éric Ciotti et Marine Le Pen si cette dernière est présente au second tour et si elle est battue à nouveau à plate couture par le Président sortant.

Les Législatives étant prévues pour les 12 et 19 Juin, on peut espérer, si la guerre d’Ukraine est enfin achevée, que la France retrouvant ses problèmes habituels, pouvoir d’achat, santé, éducation, immigration, sécurité, exige aux Législatives le débat démocratique dont elle aura vraisemblablement été privée aux Présidentielles (Emmanuel Macron se représente comme Président-candidat là où Valéry Giscard d’Estaing s’était représenté comme candidat-Président).

Le plus fort de l’histoire serait que le Président réélu commence un second mandat en cohabitation :

  • Un Président apte à résoudre les conflits internationaux s’ils persistent
  • Un Parlement s’essayant enfin à s’attaquer aux problèmes des Français même si la proportionnelle promise en 2017 n’est toujours pas mise en place (que disait-on des promesses ?) 

Jusqu’à présent, depuis l’élection du Président de la République au suffrage universel AUCUN Président n’a été réélu alors qu’il détenait le pouvoir

  • De Gaulle n’a pas terminé son septennat, chassé de l’Elysée après le référendum du 27 Avril 1909
  • Pompidou est mort avant le terme de son mandat
  • Giscard a été battu en 1981
  • Mitterrand a été réélu en 1988 mais il était depuis 1986 en cohabitation avec Jacques Chirac
  • Chirac a été réélu en 2002 mais il était lui-aussi en cohabitation avec Lionel Jospin
  • Sarkozy a été battu en 2012
  • Hollande ne s’est pas représenté en 2017

Si Emmanuel Macron, réélu grâce à Poutine (!) , est en place pour 5 ans en 2022 peut-être fera-t-il mentir cette règle qui fait que le peuple français aime bien changer pour essayer autre chose.

A moins que « en même temps » la règle se confirme par l’élection en Juin d’un gouvernement de cohabitation !

Proposition au Président Poutine (telle qu’elle pourrait être formulée par nos dirigeants)

Monsieur le Président,

Nous, peuples de l’Union Européenne,

  • Conscients que des torts partagés ont conduit à la situation horrible que vous faites vivre aujourd’hui à nos concitoyens européens d’Ukraine,
  • Conscients qu’un cessez-le-feu le plus rapide possible exige des concessions de part et d’autre,
  • Déterminés à ne pas abandonner l’Ukraine à une invasion définitive contre laquelle nous ne pourrons véritablement lutter que par des sanctions économiques extrêmement sévères et durablement prolongées qui blesseront vos concitoyens russes et amèneront tôt ou tard à votre éviction,
  • Conscients que votre rapprochement avec la Chine risque de conduire à une nouvelle partition du monde préjudiciable à toute l’humanité,

Nous vous demandons de cesser immédiatement les hostilités sur le territoire ukrainien en rappelant vos troupes et en conséquence de participer à une Conférence Européenne de la Sécurité UE-Russie-Ukraine ayant pour but :

  • De confirmer l’annexion de la Crimée par la Fédération de Russie
  • De confirmer l’intégrité des frontières actuelles de l’Ukraine incluant le Donbass
  • D’attribuer aux deux provinces séparatistes une autonomie réelle affirmant leur caractère russophone
  • De jeter les bases d’une intégration de la Russie et des autres Républiques de la Fédération de Russie à une Union Européenne Nouvelle garantissant votre sécurité, développant nos coopérations, nous assurant un marché stable des produits énergétiques (approvisionnement pour l’Ouest, garanties de paiement pour l’Est), stabilisant la région pour le nucléaire civil et militaire, renouant entre nos peuples les liens culturels et civilisationnels de 2000 ans d’histoire

Dans cet accord il n’y aura ni gagnant ni perdant mais l‘opportunité pour nos peuples de vivre enfin en paix sans se sentir menacés par les autres dans une Union Nouvelle qui, à l’ère des continents organisés, jouera pleinement son rôle aux côtés des autres parties du monde, Amériques, Chine, Inde, Afrique au sein d’une ONU repensée pour maintenir la paix, partager équitablement le développement et préserver la planète.


Pierre Chastanier

 
Imprimer cette Weblettre