C-I-U            Pages-texte            S'abonner        Masquer Menu           Smartphone
Weblettre

Edito de Pierre Chastanier : Peuples d’Europe arrêtons la guerre ! 26/2/2022
   

Peuples d’Europe arrêtons la guerre !   

Vous, Membres de l’Union Européenne, qu’avez-vous à faire d’en découdre avec les Russes ?

  • Voir les prix du pétrole et du gaz grimper sans raison ?
  • Voir les exportations de nos agriculteurs vers la Russie brutalement disparaître ?
  • Entendre les rodomontades des « gros bras » parler de réplique nucléaire sans en mesurer les conséquences ?

Faut-il pour autant laisser un tsar sanguinaire massacrer son propre peuple et les peuples voisins sans réagir ?

Faut-il pour autant voir des « Peuples longtemps Frères » s’entretuer alors qu’ils ont encore beaucoup en commun et tant à perdre d’une confrontation stérile ?

Faut-il laisser un artiste devenu Président jouer une pièce sinistre pour empêcher la petite partie russophone (2.8%) de son territoire reprendre sa liberté alors qu’il a voulu supprimer le russe comme seconde langue officielle (38% des Ukrainiens parlaient encore russe à la maison) ?

Le nombre d’Ukrainiens tués par les Russes même si c’est beaucoup trop n’est, pour l’instant, en rien comparable avec le nombre de séparatistes tués par l’armée ukrainienne !

Les Ukrainiens peuvent-ils comprendre que la Russie a peur de voir l’OTAN encore plus proche de ses frontières puisque depuis sa fondation en 1949 elle est déjà passée de 12 pays à 30 pays ?

Sous l’impulsion américaine on a laissé entrer dans l’OTAN des pays comme l’Albanie, la Turquie, la Bulgarie ou la Roumanie qui, il y a peu, étaient loin d’être considérés comme des démocraties ? Le sont-ils d’ailleurs aujourd’hui ? On peut en douter !

Les Polonais si durement touchés sous Staline peuvent-ils comprendre que l’UE ne laissera jamais la Russie les envahir et que si elle n’est pas prête à mourir pour Kiev elle le sera pour Varsovie et « ne choisira pas le déshonneur pour éviter la guerre » comme disait Churchill ?

Le peuple russe si sévèrement traité par un régime dictatorial va-t-il réagir pour aspirer enfin au développement et à la démocratie ?

Sommes-nous si inféodés aux Américains pour être incapables de définir AVEC LES RUSSES une politique de sécurité européenne ?

Si le peuple russe se soulève et se libère du joug poutinien, des oligarques et des Kgbistes, ne serons-nous pas prêts, après 2000 ans d’histoire commune, à les accueillir au sein d’une communauté européenne retrouvée ?

Nous aurions TOUT à y gagner, nous l’espace de développement, l’énergie quasi inépuisable, eux la prospérité, la liberté, la démocratie.

Le Général De Gaulle parlait de l’ère des continents organisés.

Sera-ce un jour la Grande Europe, de l’Atlantique à l’Oural, indépendante de la Chine, des Etats-Unis, de l’Inde, de l’Amérique du Sud et de l’Afrique ? Ou au contraire une Europe croupion à la remorque des Américains qui n’ont d’autres soucis que d’eux-mêmes ?

Mais la Paix ne vient pas toute seule.

A nous de dire à Poutine que s’il retire immédiatement ses troupes avant l’irréparable on annulera les sanctions et on fera comprendre aux Ukrainiens qu’il faut reconnaître les Républiques séparatistes du Donbass. En contrepartie nous garantirons leur neutralité comme nous garantissons celle de la Suisse, de la Finlande ou de la Suède,

S’il ne veut rien entendre, à nous de dire au peuple russe que les sanctions contre leur pays cesseront immédiatement dès qu’ils se seront levés pour mettre fin au régime d’un tyran.

Peuples libres de tous les pays, unissons-nous ! Consacrons aux malheureux, aux immigrés, aux victimes de la guerre et du sous-développement, partout dans le monde, l’argent qui part bêtement en fumée au seul profit de quelques boulimiques manipulateurs.


Pierre Chastanier

 
Imprimer cette Weblettre