C-I-U            Pages-texte            S'abonner        Masquer Menu           Smartphone
Weblettre

Edito de Pierre Chastanier : Je me suis endormi ! 9/11/2021
   

Je me suis endormi !   

C’était hier… non pas la bataille de Reichshoffen mais le premier débat des LR à la recherche d‘une candidature unique, indispensable pour bénéficier des ressources du parti, mais forçant  les militants à choisir entre des personnalités peu convaincantes.

Même Barnier qu’on pensait avoir une stature de présidentiable a définitivement déçu, Juvin ferait mieux de retourner à Georges Pompidou  où il est infiniment plus utile, Ciotti qui a bien tiré son épingle du jeu n’est guère autre qu’un Zemmour bis. Reste puisqu’il n’y a pas d’autre choix que deux Présidents de Région qui pourtant ont déjà leur bâton de Maréchal.

Ils sont jeunes et se réservent pour 2027, Wauquiez, Philippe, qui attendent l’un comme l’autre que le prochain quinquennat soit encore plus calamiteux que l’actuel, persuadés que Macron est le seul à pouvoir  triompher de celui ou celle qui sera opposé à lui au second tour (Marine Le Pen, Eric Zemmour ou moins probablement Xavier Bertrand ?)

Alors que faire ?

Attendre patiemment qu’on en finisse ? Les mêmes causes reproduisant les mêmes effets, gageons que le mois de Mai 2022 verra revenir une LREM affaiblie qui ne se maintiendra que parce que la proportionnelle promise par le sortant nouvellement réélu n’a finalement pas été mise en place (Comme disait Chirac : « les promesses électorales n’engagent que ceux qui les reçoivent » !) à moins que la Droite défaite après un résultat LR/Zemmour/RN exceptionnel au premier tour ne tente une recomposition pour les Législatives qui entraînerait 5 années de cohabitation !

L’avenir est à la main tendue !

Si Xavier Bertrand tendait la main à Valérie Pécresse (Passe-moi la rhubarbe je te passerai le séné !) proposant un tandem, l’un Président - l’autre Premier Ministre, ils emporteraient sans doute le vote des militants. Cela serait-il suffisant pour devancer Zemmour ou Marine Le Pen et accéder au second tour. J’en doute !

Si Zemmour faisait amende honorable sur certains de ses propos révisionnistes ou racistes et proposait le 5 décembre au candidat des LR une union pour le second tour clairement affichée dès le départ devant les Français, celui arrivé en tête étant assuré du soutien de l’autre,  cela confirmerait peut-être le choix des  dernières Présidentielles où ni Sarkozy, ni Hollande n’ont pu faire deux mandats consécutifs.

Si Macron suivait enfin le conseil maintes fois prodigué : « coalition plutôt que débauchage », le couple LR- LREM aurait de bien plus grandes chances non seulement de gagner mais aussi de redresser plus sûrement le pays.

On peut même dire (et personnellement je ne le souhaite pas), que si Zemmour et Marine Le Pen décidaient d’une union pour les Législatives rassemblant sous  la même bannière d’une Droite Patriotique et Nationale le Mouvement zemmourien et le RN, conduite par celui ou celle qui serait arrivé au second tour, leurs chances au scrutin majoritaire  seraient grandes et cela réduirait le nouveau Président à un rôle de piètre figurant ! 

Une réélection/cohabitation d’Emmanuel Macron entraînerait sans doute une reconstitution de la Droite : les militants LR rejoindraient très vite une Droite libérale surtout si quelques extrémistes anciens du FN persistaient à faire sécession comme au temps de De Gaulle. Du coup ce serait pour la Gauche l’occasion inespérée de retrouver le chemin de l’Union ce qui entraînerait alors la disparition des Ni-NI qui n’ont jamais pris racine dans le terrain.

Enfin ! Il reste encore quelques débats au sein des LR qui, espérons-le feront sortir un beau papillon de sa chrysalide mais ne rêvons pas trop, il est plus facile de défendre des politiques simplistes que de former pédagogiquement le peuple à intégrer des situations complexes.

  • Une immigration contrôlée associée à une aide au développement de l’Afrique jamais égalée
  • Une sécurité garantie sur l’ensemble du territoire
  • Un partage des revenus plus équitable faisant drastiquement reculer la pauvreté
  • Une éducation revigorée digne de nos anciens hussards
  • Une société apaisée libre de ses choix dans le respect des choix des autres
  • Une économie compétitive déchargée des pesanteurs sociales et fiscales record qui pèsent sur elle
  • Une société ouverte au monde, aux échanges, à la jeunesse
  • Une planète sauvée grâce aux progrès de la science et à l’intelligence des hommes

« Vaste programme » !  Comme avait dit De Gaulle lorsqu’à la tête du GPRF (Gouvernement Provisoire de la République Française) il entendit un jour par hasard en ouvrant une porte :

« Mort aux Cons » !

 

Pierre Chastanier

 
Imprimer cette Weblettre