C-I-U            Pages-texte            S'abonner        Masquer Menu           Smartphone
Weblettre

Edito de Pierre Chastanier : Et si tout devenait possible ? 30/10/2021
   

Et si tout devenait possible ?   

On critique toujours les sondages ! Ils ont au moins le mérite de nous montrer des tendances de l’opinion parfois suffisamment marquées pour en tirer des conséquences électorales évidentes.

Que constate –t-on aujourd’hui ?

  • Qu’Eric Zemmour est donné avec 17% de voix,
  • Que Marine Le Pen résiste à 15%,
  • Que Xavier Bertrand est encore à 13%
  • Que Nicolas Dupont-Aignan stagne autour de 4 %
  • Que l’UDI garde encore quelques fidèles à 4 %

Bref que la DROITE est aujourd’hui nettement MAJORITAIRE dans le Pays

Emmanuel Macron et le Modem regroupant encore 25% des voix, il reste au maximum 22 % de voix pour l’ensemble de la GAUCHE (PS, EELV, FI, PC et Extrême Gauche)

Autrement dit, Emmanuel Macron ayant à peu près autant d’électeurs de Droite que de Gauche, s’il était battu aux présidentielles la Droite réunirait alors au moins  65 % des voix soit les 2 Français sur 3 dont rêvait Giscard !

Sous l’astuce perfide du Président Mitterrand, qui savait bien, lui, que l’Extrême-Droite anti républicaine ne représentait en France que 2 à 3% des voix (de Maurras à Tixier-Vignancour), on en vint à qualifier le Front National  puis le Rassemblement National comme des Partis d’Extrême Droite qui devaient par les relents fascistes qu’on leur prêtait écarter les démocrates de toute alliance électorale avec eux. Ce qui à deux reprises aux Présidentielles a amené des scrutins inespérés à Jacques Chirac en  2002 et à Emmanuel Macron en 2017 !

Or aujourd’hui Marine Le Pen développe des thèses populaires qui n’ont rien à voir avec l’ultra libéralisme de la Droite Extrême

Eric Zemmour lui, peut être accusé de tous les maux mais il n’a jamais ni de près ni de loin renié la République

Même chose pour Xavier Bertrand, Nicolas Dupont-Aignan ou Jean-Christophe Lagarde !

Arrêtons donc de crier au loup avec une Extrême Droite qui n’en est plus une alors que dans le même temps on se garde bien depuis 40 ans de vilipender l’Extrême Gauche ou l’EELV qui sont pourtant bien extrêmes par beaucoup d’aspects !

Question :

La Droite Majoritaire est-elle assez stupide pour faire élire un Président qui ne soit pas de Droite ?

Sans doute !!!

D’autant qu’Emmanuel Macron (qui est incontestablement de Droite) continue à essayer de faire croire qu’il est Ni-NI !!!

Peut-on imaginer qu’Éric Zemmour et Marine Le Pen arrêtent de s’embrocher chaque jour sur nos antennes ?

Qu’en sera-t-il le 4 décembre quand Xavier Bertrand ou un autre viendra y ajouter un son de cloche du même acabit !

Quelle cacophonie en perspective de gens qui pourtant devraient pouvoir gouverner ensemble !

Alors on saucissonne les items des sondages pour faire croire que les questions relatives à l’immigration et à la sécurité n’arrivent pas en tête des préoccupations des Français et la Gauche, l’Extrême Gauche, mettra bien évidemment en avant les seuls problèmes sociaux (pouvoir d’achat, santé, retraites, problèmes sociétaux…) oubliant la drogue, les combats de rue, les agressions contre les forces de l’ordre qui remplissent « ad nauseam » nos chaînes d’information, pour essayer de nous faire croire que ces problèmes d’immigration et de sécurité sont marginaux !!!

Or, en ce qui me concerne j’ai la chance de fréquenter et d’avoir pour amis et collaborateurs plusieurs personnes immigrées ou issues de l’immigration. Ce sont des gens remarquables et dignes de la meilleure des France. Ils n’ont évidemment rien à voir avec ces bandes qui écument nos banlieues même s‘ils comprennent sans doute mieux que d’autres les contraintes qui ont amené certains immigrés à ces comportements délictueux (assimilation inexistante, manque de logements, difficultés pour trouver un emploi, pression de religieux étrangers radicalisés, hostilité des Français dits de souche… !)

Ils savent bien que la France n’en peut plus de ces litanies d’incivilités, d’agressions, de meurtres, de trafics de drogue,  de harcèlement des filles, de tentatives d‘imposer la Charia (Un jeune Guinéen que soutient une de mes parentes a eu le pouce coupé parce qu’à 9 ans, ayant faim, il avait volé un morceau de pain à l’Ecole coranique !)

Alors est-il possible de trouver une solution autre que l’affrontement mortel des Ego pour qu’une France de Droite ait un Président de Droite ?

Est-il possible que cette droite ne sombre pas dans l’hyper libéralisme que justement nous impose le Président Macron ?

Autrement dit une Droite social-libérale peut-elle enfin, après l’échec de la participation gaulliste et la disparition prématurée des Vallon, Capitant et autres Seguin, après l’échec de la refondation du RPF arriver enfin à gouverner la France

Laïcité / République participative / Représentation proportionnelle / Coalitions gouvernementales/ Régime parlementaire / Fin d’un pouvoir présidentiel monarchique / Progressivité de l’Impôt/ Effort gigantesque pour l’Education/ Assimilation des étrangers / Aide au développement des pays d’émigration/ Lutte musclée contre la délinquance (terrorisme, trafics de drogues, crimes et délits) / Politique familiale/ Retraites équilibrant les Régimes et donnant statistiquement à chacun la même espérance de vie après l’arrêt du travail/ Préservation de la planète/Effort soutenu pour la Recherche/ Lutte contre les déserts médicaux / Agriculture de qualité / Défense d’une Europe des projets respectant les différences nationales/ Lutte pour la paix dans le monde

Voici quelques-uns des thèmes qu’une Droite Social-Libérale pourrait promouvoir associant efficacité, équité,  solidarité, ouverture au monde.

Imaginons pour finir un petit scénario de Politique Fiction qui n’aura sans doute aucune chance d’aboutir tant la Présidentielle rend FOU…

Eric Zemmour, Marine Le Pen, Xavier Bertrand, et quelques autres ont finalement acceptés de se rencontrer dans un lieu discret (disons par exemple le château de la Légion d’Honneur à Saint-Germain-en-Laye)

Ils commencent par se regarder en chiens de faïence, personne ne voulant s’abaisser devant les autres.

Au bout de plusieurs heures, après discussions et invectives, ils en arrivent enfin à la conclusion que la seule chose sur laquelle ils peuvent se mettre d’accord est…de ne pas se mettre d’accord !

Qui portera face au Pays la responsabilité de l’inévitable rupture ?

Zemmour ou Marine Le Pen qui s’ils arrivent au second tour déclencheront l’inévitable rejet (TSZ ou TSMLP) favorisant une fois encore l’élection quasi inévitable d’Emmanuel Macron ?

Xavier Bertrand dont les chances actuelles d’arriver au second tour sont bien faibles (même s’il ne déclenchait pas comme les autres un véritable rejet anaphylactique !

Les autres candidats potentiels qui ne feraient pas mieux que Xavier Bertrand ?

« Non, c’est un fait nous sommes irrémédiablement la Droite la plus bête du monde déclare un des participants en se levant pour partir ! »

Alors Eric Zemmour eut le mot de la fin :

« Et si on se retirait tous en faveur d’un candidat consensuel qui accepterait après l’élection et avant les Législatives qui suivraient de reconvoquer les Français pour un référendum instituant la Proportionnelle régionale promise en 2017 par Macron et qui ne jouerait que l’indispensable rôle d’arbitre qu’ont tous, sans exception,  les autres Chefs d’Etats voisins,  en laissant au Premier Ministre représentant la formation politique qui arriverait en tête aux Législatives le soin de former un Gouvernement de coalition unissant le plus grandes forces du pays pour réformer dans la dignité et la solidarité ce qui devait être réformé au cours du quinquennat précédent et qui s’est heurté au refus des pauvres maltraités par l’oligarchie financière ? »

Ils se regardèrent tous longuement les uns les autres

Jusqu’à ce qu’une voix s’élève et dise : « Et pourquoi pas Gérard Larcher ? » Il est rond, consensuel, habitué à diriger des formations opposées. Il ne sera sûrement pas un dictateur. Et puis quel animal politique ! Surtout pour un vétérinaire ! »

Tout le monde rit …et je me réveillais.

Bon on repartira pour un second quinquennat d’Emmanuel Macron !

 

Pierre Chastanier

 
Imprimer cette Weblettre