C-I-U            Pages-texte            S'abonner        Masquer Menu           Smartphone
Weblettre

Edito de Pierre Chastanier : Quand l`attaque est contre-productive ! 11/10/2021
   

Quand l`attaque est contre-productive !   

Je ne suis pas, loin de là, un défenseur d’Éric Zemmour.

Et dans l’état actuel des choses, je suis convaincu que s’il accédait au second tour il perdrait largement contre Emmanuel Macron. C’est ce que j’ai appelé le TSZ (Tout Sauf Zemmour)

Mais je suis obligé de noter qu’en dépit de ses déclarations péremptoires plus qu’hasardeuses, il dit tout haut, avec talent, ce que pensent tout bas de très nombreux Français.

Je crois même que s’il mesurait ses propos et ne recourait pas à des généralisations bien trop hâtives toujours stupides et indignes d’une personne de sa qualité il pourrait être un candidat beaucoup plus consensuel.

Mais je n’ai jamais aimé, que ce soit hier contre Marine Le Pen ou Jean-Luc Mélenchon et aujourd’hui contre Eric Zemmour voir les Médias se déclencher « pour le buzz » (incantations, parole coupée, propos mensongers…) contre personne !

Ces éructations sont d’ailleurs souvent contre-productives faisant des agressés de véritables victimes.

La question qui est posée, est celle-ci : Combien de fois Eric Zemmour attaqué en justice a-t-il été définitivement condamné ?

Partant du principe qu’on est innocent tant qu’on n’a pas été définitivement condamné la seule réponse possible à la date d’aujourd’hui, est la suivante :

  • 16 poursuites
  • 14 relaxes
  • 1 condamnation en appel à 10000 € d’amende, actuellement en recours auprès de la Cour Européenne des Droits de l’Homme
  • 1 Condamnation définitive en 2011 à 10000 € d’amende pour laquelle Eric Zemmour n’avait pas souhaité relever  appel

Eric Zemmour n’a donc été condamné pour l’instant qu’une seule fois à une simple amende pour avoir en 2010, lui, le Berbère, répondu à la question posée lors d’un débat chez Thierry Ardisson à propos des Noirs et des Arabes :

«Mais pourquoi on est contrôlé 17 fois ? Pourquoi ?

Réponse d’Éric Zemmour : Parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est comme ça, c’est un fait.»

Les juges ont indiqué que par cette phrase catégorique et péremptoire, il justifiait directement et clairement les contrôles, aussi arbitraires que systématiques, envers certaines catégories de population.

Et ils ont eu raison.

10.000 € de dommages et intérêts aux parties civiles (Licra, SOS-Racisme) et Eric Zemmour à l’époque, n‘a pas jugé utile de relever appel.

Cette condamnation est déjà effacée de son Casier Judiciaire !

Certes en 2020 lors d’une convention de la Droite organisée à Lyon par Marion Maréchal, il avait également été condamné pour « injure » et « provocation à la haine raciale » «en distinguant parmi les Français l’ensemble des musulmans opposés aux “Français de souche” et en les désignant, ainsi que les immigrés musulmans vivant en France, non seulement comme des criminels auteurs des attentats de 2015 mais comme d’anciens colonisés devenus colonisateurs», 

Les juges ont estimé en première instance que cette diatribe «constituait une exhortation, tantôt implicite tantôt explicite, à la discrimination et à la haine à l’égard de la communauté musulmane et à sa religion» et l’ont condamné à 10.000 € d’amende..

Sauf que lorsque M. Eric Dupont-Moretti, Ministre de la Justice, invoque cette condamnation, il oublie de rappeler que le 8 septembre 2021, il y a un mois,  la Cour d’Appel a finalement relaxé Eric Zemmour !

De sa part c’est inacceptable !

Rappelons donc ce qui a été condamné, n’inventons pas des condamnations inexistantes, laissons la Justice faire son travail sans en rajouter !

Dernière minute : Quand j’entends Fabien Roussel, candidat communiste, réclamer que les personnes condamnées (y compris pour une amende) soient déclarées inéligibles, faut-il lui rappeler que dans un passé très récent des personnalités éminentes (Ministre, Président)  de Droite et de Gauche ont été condamnés à de la prison ferme ?

 

Que faudrait-il pour que je puisse envisager de soutenir Eric Zemmour ?

 

Ma position pourrait évoluer s’il déclarait par exemple ceci : (propos d’Éric Zemmour imaginés par moi)

Eric Zemmour : « Mes ancêtres juifs se sont établis en Afrique du Nord bien avant l’ère chrétienne d‘où mon nom berbère Zemmour qui signifie Oliviers. A cette époque il n’y avait pas d’Arabes. Ils nous ont colonisés 7 siècles plus tard suivis par les Turcs.

Je reconnais que j’en conserve une certaine amertume et je prie tous les Arabes d’aujourd’hui et plus généralement tous les Musulmans de me pardonner les généralisations bien trop hâtives de mes propos qui stigmatisent, au milieu de réels voyous (mais il y en a aussi parmi les Français dits de souche) , de très braves gens que je respecte et qu’involontairement j’ai pu blesser .

Mais faut-il rappeler que personne n’est obligé de venir vivre en France. Mes parents n’y sont eux-mêmes arrivés que contraints et forcés 

Hors, je dois tout à la France qui m’a éduqué et que je chéris de toute mon âme.

Bien sûr certaines pages de son histoire sont loin d’être sans tache et des guerres de religion aux guerres napoléoniennes pour finir par le détestable Etat Français de Pétain on peut lui reprocher bien des erreurs. Mais je prends tout de son passé et je ne m’accuse pas des fautes de nos prédécesseurs même si j’en tiens compte pour ne pas les renouveler.

A cet égard j’ai dit à propos de Pétain qu’il avait échangé des Juifs Français contre des Juifs étrangers : cela ne le déculpabilise en rien et je sais mieux que beaucoup que l’immense majorité des Juifs qui ont été sauvés l’ont été par des Français non juifs qui les ont cachés chez eux au péril de leur vie. Je regrette vivement que mes propos, qui se voulaient une seule référence historique, aient pu être si ignoblement traités de négationnisme.

Je suis passionné d’histoire et je sais à quel point ses méandres sont complexes :

Les Arabes qui m’invectivent ne sont pas coupables des fautes commises par les Barbaresques du Moyen Age.

Les Trotskystes qui m’accablent ne sont pas responsables de la signature en 1939 du pacte germano-soviétique.

Les Bobos qui m’exècrent vivent dans les beaux quartiers et ne subissent pas la loi des trafiquants de drogue, des djihadistes salafistes, des « Grands Frères » qui dictent leur conduite à leurs jeunes sœurs, des Mamas africaines qui excisent les petites filles pour leur faire subir le même sort qu’elles.

Les immigrés qui recherchent une terre d’asile ne sont pas coupables des guerres lancées chez eux par des dictateurs sanguinaires ou voulues indirectement par des puissances irresponsables.

L’Onu est incapable d’y mettre fin et ils doivent bien survivre même s’ils sont souvent victimes de passeurs immondes .

Mais si l’on tient à conserver notre civilisation, on ne peut accueillir des étrangers qu’en fonction des efforts (actuellement très insuffisants) que l’on peut faire pour les assimiler.

Je constate que ce terme même d’assimilation rebute certains qui préfèrent un patchwork communautariste racialiste, indigéniste, anticolonialiste qu’ils mêlent volontiers (pour s’absoudre ?) à leurs propres dérives. Quel dommage !

Je suis bien conscient que la société évolue. Je n’ai jamais été raciste et même si ce n’est pas ma pratique, je ne suis pas homophobe .

Quand j’ai parlé maladroitement (puisque mes propos ont été mal interprétés) des « valeurs féminines » qui  amollissent une civilisation, j’ai expliqué par la suite que je voulais dire que « le déclin que nous risquons de subir exige de l’énergie , valeur que j’ai stupidement qualifiée, par contraste, de masculine alors que de très nombreuses femmes en sont dotées (peut-être plus que beaucoup d’hommes)»  

Il devrait rajouter :

« Si j’envisage de me présenter à la Présidence de la République, mesurant les immenses contraintes de cette fonction alors que je pourrais bien plus facilement vivre tranquillement de mon métier et de mes livres, c’est parce que j’entends la voix de cette immense foule qui n’en peut plus de l’incapacité des politiques de tous bords de comprendre ses problèmes et d’y apporter des solutions. Ma campagne n’est guidée ni par un Ego démesuré, ni par une aspiration matérielle, ni par la recherche d’une gloire éphémère mais par mon seul souci  d’apporter à l’histoire de mon pays une modeste contribution au service des Français. 

En effet, notre impérieux devoir est de sauver la France, tous ensemble, dans l’indispensable union nationale qui ne stigmatise personne.

On me reproche une incapacité à parler des problèmes économiques et un manque d’expérience de l’administration d’un Etat. C’est peut-être vrai mais je sais que nous regorgeons en France de talents et si je suis élu je m’entourerai des meilleurs choisis non pour leurs idéologies mais pour leurs compétences et leur désintéressement au service du pays.

L’heure est grave :

Il faut redonner à notre jeunesse l’espoir d’une vie meilleure dans une planète préservée, l’éduquer grâce à un  effort sans précédent pour retrouver notre place dans le monde.

Il faut réindustrialiser notre pays trop vite abandonné aux prébendes de la mondialisation par une oligarchie égoïste et retrouver pour tous, emploi, pouvoir d’achat, assistance aux personnes dépendantes, retraite heureuse différenciée selon la pénibilité du travail et l’espérance de vie restante.

Il faut redonner vie à notre démocratie en rendant la parole au peuple, en gérant avec scrupule les dépenses de l’Etat, en jouant pleinement notre rôle dans le concert des Nations   

Et puisque on me reproche de ne parler QUE d’immigration je voudrais déclarer ceci pour conclure :

La France s’honore de préserver le droit d’asile. Nous avons besoin d’immigrés choisis par nous en fonction de nos capacités d’accueil et d’assimilation. La Francophonie exige que nous accueillions dans nos Universités de nombreux étudiants étrangers qui devront ensuite, sauf exceptions, rentrer chez eux pour être utiles à leurs pays. Pensant à tous les déracinés par la guerre ou les désordres climatiques, nous avons le devoir  de faire un immense effort financier (Nouveau Plan Marshall) pour les aider à vivre chez eux dans la paix et le développement. Notre tradition humaniste nous oblige à secourir largement et généreusement les réfugiés (et notamment les naufragés) le temps d’examiner leur situation pour ne conserver ensuite officiellement chez nous que le quota fixé annuellement par le Parlement 

Quant à l’Europe : Même si nos règles doivent être repensées au moins en ce qui concerne la zone Euro avant des élargissements intempestifs, nous devons garder intact le principe de subsidiarité gravé dans les Traités mais constamment malmené par la Commission, qui rappelons-le n’est pas élue, et coopérer largement avec ceux qui le veulent sur tous les projets qui nous rassemblent (Echanges éducatifs, coopération industrielle et agricole, infrastructures et grands projets, défense communautaire, politique étrangère ouverte, contribution exigeante  à la protection de la planète, combat incessant pour la paix dans le monde ) »

Je crois que si Eric Zemmour s’exprimait ainsi il apporterait à ceux qui le haïssent des raisons de modérer leurs propos.

Mais le fera-t-il ?

J’en doute !


Pierre Chastanier
 

 
Imprimer cette Weblettre