C-I-U            Pages-texte            S'abonner        Masquer Menu           Smartphone
Weblettre

Edito de Pierre Chastanier : Si Zemmour m’était conté ! 26/9/2021
   

Si Zemmour m’était conté !   

Quel dommage qu’un garçon aussi brillant et cultivé qu’Éric Zemmour qui pourrait être si utile à la France qu’il aime visiblement de tout son cœur, s’enferme dans des attaques monomaniaques contre l’Islam qui vont monter contre lui non seulement les musulmans mais aussi de nombreux humanistes et qui le cantonnent dans un rôle de polémiste populiste cherchant le buzz en surfant sur l’immigration et non dans celui espéré d’un rassembleur qui doit chercher à unir les Français au lieu de les diviser.

Revenons un peu sur les origines de sa famille ce qui explique peut-être cette fixation. Ses ancêtres furent vraisemblablement des Juifs de la première diaspora (tout de suite après la destruction du Temple de Jérusalem en l’an 70 de notre ère) qui quittèrent la Terre de Canaan pour s’exiler vers l’Afrique (les futurs sépharades) comme d’autres se dirigèrent vers le nord (les futurs ashkénazes).

Ils se fixèrent sans doute en Kabylie puisque le nom de Zemmour qu’ils adoptèrent signifie en Tamazight  « Olivier ».

Cette présence berbère explique sans doute le fait qu’il considère que les siens ont été colonisés par les Arabes au 7ème siècle et que sur la terre algérienne ils peuvent revendiquer par rapport à eux  une très réelle antériorité !

N’oublions pas que le peuple kabyle a donné à l’Empire romain des saints comme Augustin d’Hippone et des empereurs comme Septime Sévère. Peut-être donnera-t-il à la France son premier Président Nord-Africain Eric Zemmour!

Son grand-père avait déjà francisé son prénom (Justin) puis son père (Roger) et sa mère Lucette Lévy, voilà notre Eric Justin Zemmour né à Montreuil après l‘installation en France de ses parents pendant la guerre d’indépendance de l’Algérie.

Elevé dans la tradition juive (je crois qu’il parle hébreu) il fera de brillantes études à Sciences Po puisque malgré deux échecs à l’ENA, il en deviendra quelques années plus tard un des membres éminents du Jury d’Admission !

D’autres que moi détailleront sa biographie car je ne voudrais insister aujourd’hui que sur le fait qu’il confond volontairement « Islam » et « Islamisme ». L’Islam ne serait qu’un régime politico-religieux voulant imposer la Charia à l’ensemble de l’Oumma : Statut discriminatoire des juifs et des chrétiens, soumission des femmes, inexistence des possibilités d’exégèse du Coran, appels à la guerre sainte, voire au meurtre, tout cela relevant pour lui de l'Islam lui-même plutôt que d'une dérive intégriste.

Dommage car son amour de la France doit aussi intégrer des valeurs essentielles qui sont à l’honneur de notre patrie, comme le Droit du Sol, la tradition du Droit D’asile, la Laïcité…

J’aime à rappeler cet extrait du premier chapitre d’un de mes livres « Lettre aux fils et Filles de l’Alouette »

  Il y a bien longtemps, venus de l’Est, les lointains descendants indo-européens des Hommes de Cro-Magnon ayant envahi ce petit cap du continent asiatique qu’est l’Europe, bousculèrent, doux euphémisme, les populations de Neandertal qui peuplaient ces régions et repoussèrent  les derniers survivants jusqu’au détroit qui plus tard, sous l’Antiquité, sera dénommé les Colonnes d’Hercule puis au Moyen Age lors de l’invasion maure le Djebel Tarik (Gibraltar).

Les Celtes, une des peuplades primitives descendant de ces « envahisseurs » divisés en d’innombrables tribus, les Parisii, les Eduens, les Arvernes, les Allobroges, les Séquanes, et bien d’autres encore s’installèrent dans ces contrées, partageant à défaut de langue unique «  un certain esprit fait de hardiesse, de gaieté et de truculence » (St Paulin).

Leur Pays, la Gaule, terre du jus soli (le sol y fait le droit et non le sang comme chez les Germains) capable selon Saint Hilaire, évêque de Poitiers « d’absorber, d’assimiler, de faire siens les étrangers », avait pour emblème l’Alouette (Gallia en latin, d’où la Gaule) et non le Coq qui s’est imposé à la suite d’une regrettable confusion de scribe entre Gallia (l’alouette) et Galina (la poule !).

Cette terre s’illustra sous toutes les époques et dans tous les domaines, politique, religieux, artistique, militaire, au travers de personnages si illustres que le Président américain Jefferson ne put s’empêcher de dire : « Tout homme a deux Patries, la sienne et puis la France » !

Nous sommes les héritiers de ceux qui, depuis le Mont des Martyrs (Montmartre) où 50 chefs gaulois rebelles à César furent crucifiés, firent l’histoire de notre Patrie.

Nous pouvons en être légitimement fiers mais pour marcher dans leurs traces nous devons retrouver ces vertus « gaulistes » (que j’écris volontairement avec un seul « l » pour montrer qu’il s’agit bien des valeurs éternelles transmises par notre Peuple et non de la référence à un mort, si grand fût-il, et sans doute l’un des plus grands « gaulistes » qui n’ait jamais existé) valeurs qui, n’en doutons pas, seront encore utiles à la Nation, à l’Europe et au monde.

La France a des devoirs envers son Ex-Empire.

Certes comme le disait Michel Rocard nous ne pouvons pas accueillir toute la misère du monde, certes nous ne pouvons plus aujourd’hui, tolérer qu’une religion, comme ce fut pourtant si longtemps le cas avec la religion catholique veuille régenter les affaires de l’Etat, certes la France que nous aimons ne peut être un patchwork de communautarismes et elle a le devoir d’assimiler et non de se contenter d’intégrer plus ou moins bien ceux qu’elle a accepté de recevoir sur son sol. 

Mais un Islam de France qui interdit les prêches salafistes d’Imams à la solde de l’étranger, qui proclame son attachement aux Lois de la République, qui accepte le fait que la France se veut une et indivisible et de ce fait oblige tous ses enfants à se plier aux mêmes règles communes, a pleinement sa place parmi nous tout autant que  les autres religions.

C’est au peuple français et à personne d’autre de fixer les règles qu’il veut que les citoyens appliquent.

On ne peut tolérer la Charia sous la Loi Républicaine, les mains coupées pour les voleurs, les inégalités hommes-femmes, les obligations du port du voile, l’excision des jeunes filles, les mariages forcés, les obligations religieuses imposées.

Zemmour a raison quoi qu’en disent ses contradicteurs écolo-gauchistes lorsqu’il suggère que les parents musulmans donnent au moins un second prénom chrétien à leurs enfants, ne serait-ce que pour leur permettre plus tard de choisir : Il y voit un hommage à la France, faisons-en au moins une méthode plus efficace d’assimilation !

Notre pays comme nos voisins européens se doit de :

  • Stopper une immigration non choisie (contrôles aux frontières, examen rigoureux des vraies demandes de droit d’asile, accueil des étudiants étrangers avec obligation de retour sauf acceptation d’un dossier de naturalisation, lutte contre l’immigration clandestine, quotas pour l’immigration de travail en fonction des besoins du pays, secours en mer aux immigrés avec maintien dans des villages d’accueil, le temps d’examiner leur dossier, suivi soit de l’acceptation de leur arrivée sur le territoire soit de leur expulsion immédiate vers leur pays d’origine ou, s’ils n’en déclarent pas un, vers un territoire lointain de la République.
  • Promouvoir une politique volontaire et généreuse d’aide au développement du tiers-monde (véritable Plan Marshall), autosuffisance alimentaire, création d’emplois, lutte onusienne contre les guerres, ingérence humanitaire lorsqu’elle est indispensable (génocides par exemple), politique démographique équilibrée, programme sanitaire mondialisé…

Sans un effort financier sans précédent il faudra un jour, ne serait-ce qu’en raison du dérèglement climatique, soit subir un tsunami migratoire, soit placer une mitrailleuse tous les 10 mètres aux frontières des pays développés !

A nous de faire en sorte que cet effort financier indispensable n’aille pas se perdre dans les coffres suisses de dictateurs africains ou nourrir les groupes djihadistes que nous combattons.

Cette politique  à la fois anti migratoire et d’aide au développement doit être concertée au niveau de tous les Etats de l’UE.

Bien sûr les statistiques présentées par Eric Zemmour sur le nombre d’étrangers en prison, sur l’importance de la délinquance dans les quartiers fortement islamisés ne peuvent être sérieusement contestées.

Mais il faut y voir les conséquences de nos erreurs politiques depuis au moins 40 ans :

  • Regroupement familial intempestif ayant transformé une immigration de travail en immigration de peuplement non contrôlée
  • Appel d’air d’une politique d’Assistanat social trop laxiste (AME par exemple)
  • Manque de moyens consacrés à une assimilation véritable (écoles, logements, travail, pratique des cultes)
  • Hésitations voire tolérance coupable quant à l’application stricte des règles civilisationnelles qui sont les nôtres (polygamie, excisions, port du voile…)
  • Politique familiale stupide favorisant la fraude sanitaire et sociale
  • Délit de faciès lors de l’embauche, du contrôle d’identité, de l’attribution d’un bail…

Même les tentatives de discrimination positive sont coupables : chacun doit être recruté selon ses capacités et ses talents et non en raison de sa religion ou de la couleur de sa peau. La seule méthode réside dans l’éducation pour tous et l’égalité des chances !

Zemmour dit des choses dures à entendre car elles témoignent des incapacités de nos gouvernements successifs depuis la mort de Georges Pompidou. Mais s’il veut jouer un rôle dans l’histoire politique de la France, il doit mettre un sérieux bémol à certaines de ses affirmations car ce ne sont pas les immigrés  qui profitent des trous dans la raquette de notre système social qui doivent être critiqués mais ceux qui ont si mal géré l’Etat pendant si longtemps qui doivent être cloués au pilori !

 

PS à mes fidèles lecteurs (6000 d’après Patrice Hernu) : Puisque va débuter la campagne présidentielle, n’hésitez pas si mes éditos vous plaisent à les faire circuler auprès de vos amis ou à me transmettre leurs adresses mail pour que je les incluent directement dans ma liste de diffusion.

 

Pierre Chastanier

 
Imprimer cette Weblettre