C-I-U            Pages-texte            S'abonner        Masquer Menu           Smartphone
Weblettre

Editos Pierre Chastanier - Quand rendrons-nous Français les migrants qui ont choisi de vivre en France ? 24/9/2021
   

Quand rendrons-nous Français les migrants qui ont choisi de vivre en France ?   

Vox clamantis in deserto !

A de nombreuses reprises j’ai attiré votre attention sur la nécessité de mettre en place une vraie politique d’assimilation si l’on veut donner aux migrants qui ont décidé de venir chez nous et à leurs enfants nés Français en vertu de notre admirable « Droit du Sol » des chances de pleinement s’installer dans leur nouveau pays après avoir quitté le leur, poussés le plus souvent par la misère, les dictatures, ou la guerre. 

Quand Eric Zemmour, candidat potentiel à la Présidence de la République, stigmatise les bars de Seine Saint-Denis, transformés en cafés-maures interdits aux femmes, est-ce vrai ? A-t-il tort ?

Je n’en sais rien mais toujours est-il que la plainte déposé pour diffamation par le patron d’un bar de Sevran, à l’encontre du journaliste David Pujadas qui avait montré son établissement prétendument interdit aux femmes, a été jugée irrecevable par le Tribunal de Grande Instance de Paris 

Dans son reportage, on entendait deux femmes interpellées à leur entrée « Dans ce café il n’y a pas de mixité »« On est à Sevran, pas à Paris. Ici, c’est comme au bled », leur expliquèrent des clients.

Sans un accueil généreux : logement décent, apprentissage de la langue, emploi, formation aux valeurs de la République, liberté de culte mais prohibition des marques ostentatoires de communautarisme, politique antiraciste, mixité sociale, on ne fera qu’empiler les mécontentements de part et d’autre et il y aura toujours des mafieux pour profiter de ces populations déshérités qu’on laisse indignement séjourner dans des conditions inhumaines aux portes de nos villes. 

Prenons bien conscience que le coût de l’assimilation véritable ne sera pas plus lourd que celui de la délinquance et au moins les uns et les autres pourront vivre en paix…ensemble.

Avez-vous bien noté qu’en France il y a aujourd’hui plus d’1 million d’emplois qui ne trouvent pas preneur, que le chômage a perdu son caractère assurantiel pour devenir une prestation qu’on a le droit d’utiliser quand bon nous semble puisqu’on a payé, même si l’Assurance chômage affiche des déficits abyssaux ?

70 milliards d’Euros en dettes cumulées en 2021 !

Il y avait quatre actifs pour financer un retraité en 1950. Il n'y en a plus que 1,7 aujourd'hui. La France grâce à la Sécurité Sociale, faut-il s’en plaindre, est devenue la championne de « l’espérance de vie à la retraite » !

26,9 années pour les femmes et 22,7 ans pour les hommes !

A ce rythme la solution est claire :

  • Soit booster la démographie nationale par une politique audacieuse de la famille
  • Soit reculer l’âge de la retraite
  • Soit favoriser l’immigration de jeunes actifs !

Avec une augmentation de l'espérance de vie d'une décennie tous les 20 ans, il faudra sans doute reculer l’âge de départ à la retraite à 75 ans d’ici 2050 ou recruter des migrants comme nous l’avons fait à partir de 1950 pour reconstruire la France.

La question de l’immigration qui va polluer la prochaine campagne présidentielle avec à Droite comme à Gauche, exagérations et Fake News, doit donc être repensée à l’aune d’une vision plus vaste des problèmes de la planète.

Chacun a le droit sur sa terre natale de vivre selon ses coutumes propres. Immigrer c’est aussi accepter un autre mode de vie dans une terre nouvelle qui doit tout faire pour accueillir l’étranger qui la respecte.


Pierre Chastanier
 

 
Imprimer cette Weblettre