C-I-U            Pages-texte            S'abonner        Masquer Menu           Smartphone
Weblettre

Editos Pierre Chastanier - A quoi servent les Académies ? 29/8/2021
   

A quoi servent les Académies ?   

Je me limiterai ici au rôle de l’Académie de Médecine et surtout de l’Académies des Sciences qui fait partie de l’Institut de France. Toutes deux sont bien muettes dans l’incroyable cafouillage médiatique lié à la pandémie du Covid qui contribue chaque jour à polluer nos antennes.

Il n’est pas de journal télévisé qui ne distille en permanence les avis souvent contradictoires de nos grands spécialistes infectiologues, virologues, économistes de la santé…

Certes il y a bien longtemps que nos concitoyens ne croient plus aux bonnes paroles des politiciens comme en témoigne l’invraisemblable défection des urnes pour un peuple qui s’est tant battu pour la République et le Suffrage Universel, mais jusqu’alors ce peuple avait confiance en la SCIENCE qui lui apparaissait comme le domaine intouchable des « Sachants»…

Et aujourd’hui, cette confiance s’est également envolée chez ceux qui, au pays de Pasteur, manifestent chaque Samedi contre la vaccination anti Covid alors qu’ils acceptent sans broncher les 11 autres vaccins obligatoires qui ont pourtant éradiqué tant de maladies redoutables.

Cette confiance partiellement perdue ne provient-elle pas de l’Ego démesuré de bon nombre de nos mandarins incapables de résister à l’attrait d’un « passage à la Télé » !

Or, nos Académies comme nos sociétés savantes devraient être par essence ces lieux privilégiés où se bâtit patiemment un consensus puisque la Science ne progresse que par une confrontation permanente des expériences de tous.

On voit même tel Chef de Service de Réanimation parisien (sympathique par ailleurs) qui a tellement pris goût à cette mise en lumière répétée que de simple Maire d’une commune de banlieue, il lui est venu l’idée d’être candidat à la Primaire de son Parti (si elle a lieu) pour les prochaines Présidentielles.

La médiatisation de nos éminents savants en a même transformé certains en véritables « Gourous » et visiblement le recul actuel partiel de quelques-uns de la scène médiatique ne fait que traduire leur tardive gêne !

Le goût des Fake News est tel que le simple départ à la retraite envisagé pour notre Gourou marseillais, pourtant conforme aux règles de l’âge, apparaît aux supporters qui pensent qu’on veut leur retirer leur idole, comme un complot de plus. On fait fi du vote à intervenir pour que cette décision soit applicable, vote qui pourtant implique 20 de ses collègues avec qui il travaille depuis plus de 30 ans !

Cette situation est grave car elle risque d’entrainer des conséquences dans les choix politiques du Pays et des décisions stupides pourront être prises qui heurtent un raisonnement serein s’appuyant sur des données incontestables.

Un exemple : la pression des écologistes de l‘époque a conduit Lionel Jospin dès 1997 à annoncer la mise  à mort de Superphénix, le plus puissant réacteur à neutrons rapides conçu par la France dont trop peu d’entre nous par manque d’informations ont pris la défense.

Cet acte arbitraire sacrifia sans concertation et sans débat parlementaire, sur la seule pression répétée d’une foule d’ignorants manipulés par les antinucléaires internationaux, un magnifique prototype de surgénérateur, conçu pour fabriquer plus de combustible nucléaire qu'il n'en consomme. Il aurait pourtant conféré à notre pays une avance technologique irremplaçable qui fut reprise ensuite …par les Chinois !

Aujourd’hui la transition énergétique est réclamée sans débat au motif d’un réchauffement climatique décrété par les « Scientifiques du GIEC » qui contrairement aux idées reçues ne mènent aucune étude scientifique et n’ont absolument pas les moyens de rémunérer les vrais scientifiques qui pourraient participer à ses travaux (Son budget annuel est de 6 millions d’€ financé par les 195 Etats membres de l’ONU à rapprocher du budget annuel de 393 Millions d’€ de la seule Météo France !)

Je pourrais multiplier les exemples !

Il me parait donc urgent que nos prestigieuses institutions se ressaisissent pour que les débats internes aboutissent à des informations pédagogiques dont nos concitoyens ont besoin pour se faire une opinion dégagée de l’influence de tous lobbies.

Sinon, mais j’ai encore espoir,  qu’elles se contentent de l’épée et de l’habit vert qui attire chez elles tant de candidats !

Pierre Chastanier

 
Imprimer cette Weblettre