C-I-U            Pages-texte            S'abonner        Masquer Menu           Smartphone
Weblettre

Editos Pierre Chastanier - Vers une dictature républicaine ? 19/8/2021
   

Vers une dictature républicaine ?   

Sans revenir aux thèses positivistes d’Auguste Comte qui « fustigeait ceux qui jugent de tout sans avoir étudié, et poussent le peuple à des révolutions sans but réel autre que de détruire », on voit bien que le dogme de la liberté illimitée qui essaie de triompher au gré d’incessantes et violentes manifestations risque de nous conduire à un état d’anarchie donnant aux hommes les moins éclairés un pouvoir de contrôle sur le développement de notre société et même s’il se généralisait, sur celui de notre espèce.

Chez nous, en France, aujourd’hui, un centre de vaccination vandalisé, des policiers mis en examen pour avoir osé se défendre contre des délinquants qui refusaient d’obtempérer, des vendeurs de « daube » installés impunément sur nos places publiques, des migrants laissés à l’abandon dans nos villes, des communautarismes radicaux violant les valeurs républicaines édifiées par le sang de nos pères, un individualisme généralisé dans toutes les classes de la société, des « politiques » ne s’intéressant qu’à leurs petites carrières, des ploutocrates prêts à tout pour leur goût du lucre, des enseignants méprisés qui se consolent en laissant errer notre jeunesse … quand et comment tout cela finira-t-il ?  

On va voir s’affronter lors de la prochaine campagne présidentielle non pas toutes ces idées nobles qu’elles soient de droite ou de gauche tournées vers l’intérêt général mais toutes ces petites combines partisanes ou carriéristes qui nous donnent un sentiment de dégoût.     

Tel micro-parti présentera son inutile candidat dans le but affirmera-t-il de promouvoir ses idées mais en réalité dans celui de percevoir les 800.000 € de remboursement que l’Etat lui versera s’il fait moins de 5% (sans parler d’autres avantages indus!) ce qui lui permettra de subsister,

Tel candidat annoncera son refus de participer au cours d’une Primaire à une désignation démocratique au risque de retirer à son camp toute chance d’être présent au second tour

Tel candidat favorisera la présence d’un autre « candidat surprise » pour atténuer le score d’une concurrente au soir du premier tour !

De nombreux autres aux aguets sachant qu’ils devront patienter encore 5 ans essaieront d’ores et déjà de se placer au mieux dans la file d’attente!

Et les idées dans tout cela ?

Et le cap clair que tout candidat devrait exposer à la Nation pour ne pas prendre les électeurs par surprise ?

Et le type de société qui devrait naître de ces consultations pour qu’ensuite les contrevenants bien avertis subissent sans pouvoir protester les conséquences de leurs actes anti démocratiques ?

Et les abstentionnistes qui devraient comprendre qu’on ne peut pas s’exonérer de ses devoirs et ensuite se plaindre des conséquences de leur désintérêt ?

Bossuet ne disait-il pas : « Dieu de rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu’ils en chérissent les causes »

Tout doit être clairement annoncé pour que celui ou celle qui l’emportera respecte les promesses faites au peuple au risque de voir un nouveau quinquennat encore plus durement perturbé que celui que nous venons de vivre.

Sinon craignons qu’un jour devant le délitement de la puissance publique, des milices se lèvent pour imposer un ordre qui, tels les animaux de la ferme, nous rendraient tous égaux avec certains plus égaux que d’autres !

Pierre Chastanier

 
Imprimer cette Weblettre