Accueil             GLCS               Facebook              Smartphone              Les Textes

;Afficher le Menu




Lettre #47 - Juillet 2021
   
      
Lettre juillet

 

 Discours d'accueil au séminaire de juin 2021  - Lettre Juillet 2021

Nous vous souhaitons un bel été et le retour de l'espérance.

http://my.weblet.biz/users/2/Articles/Lettre46_Sauvagnac-Séminaire.jpg
Dans la suite de notre séminaire

Il n'y a pas de belle entreprise sans les liens d'une équipe solidaire. C'est pourquoi après ces mois de privation de vrais contacts, nous avons pensé que le plus bel éditorial en cette période était la reprise, en joie et en harmonie, de nos travaux.

D'autant que même si de nouvelles menaces semblent se profiler à l'horizon, ce séminaire fut une sorte de temps de grâce. C’est la raison pour laquelle, et sans prétention aucune, nous avons proposé au Très Respectable Grand Maître que son discours soit le signal du renouveau donné comme meilleur hommage de fidélité à notre engagement fraternel.

Le comité de lecture de la Lettre de la GLCS s'associe au 
Très Respectable Grand Maître, Christine Sauvagnac, aux dignitaires de l'Ordre comme au Grand Commandeur, Marcel Laurent, pour vous souhaiter un bel été avec l'espoir de pouvoir bientôt reprendre nos travaux en la forme accoutumée.

Le comité de lecture


 

RS, RF, mes biens aimés S:. et F:., messieurs, mesdames les impétrants (es)

Enfin, nous y sommes !

Soyez les bienvenus dans ce lieu chargé d’histoire, à une époque de l’année nous permettant de profiter de la nature, de nous recharger de son énergie vitale..

Si quelques nuages percent, nous vivrons des moments de douceur et de fécondité par la pluie qu’ils recèlent et qui sont des appels à l’invisible. Ils invitent à la quête autant qu’à la contemplation selon Marie Madeleine Davy. Nous ne pouvions pas trouver mieux pour nourrir et inspirer nos travaux.

Notre S⸫G⸫C⸫ et ses grands officiers, le Grand Collège, les S⸫ et les F⸫ qui nous aident et moi-même, avons œuvré pour créer les meilleures conditions possibles pour rassembler les ions et faire rejaillir l’énergie positive. Alors un grand merci à notre B⸫A⸫S⸫ Sophie, notre B⸫A⸫F⸫ Jonathan qui, comme chaque année, s’investissent à nos côtés et expriment leur amour fraternel en maçonnerie opérative pour recréer des espaces à sacraliser, chargés de nos symboles, je veux parler de nos temples. À notre R⸫F⸫ Alain M⸫ et B⸫A⸫F⸫ Karim qui se sont chargés de transférer nos outils du temple de la GLTSO et du siège, à Catherine, notre secrétaire bien aimée supposée travailler à temps partiel mais qui ces derniers temps n’a pas compté de ses heures, tous ont démontré gentillesse et bienveillance pour satisfaire et répondre aux besoins des participants à ce premier Séminaire au château de Condé-sur-Libiaire.

Je veux aussi rendre hommage à notre Gd S⸫ Philippe qui a déployé une énergie considérable pour développer et adapter Hélios aux impératifs du séminaire. Vous avez pu le constater, nous sommes en QR code et scannés de bout en bout !

Et j’aurais garde d’oublier la commission Santé composée de S⸫ et F⸫ soucieux de nous accompagner en cette période de pandémie, et pas davantage notre Gd T⸫ Philippe B⸫ qui travaille à nos côtés, avec sa femme Ghislaine. Une pensée aussi pour notre Député Grand Maître Joël qui est de tous les dossiers et pour notre Président de la Commission des Finances Pierre L⸫.

J'en profite pour vous les présenter : il est bon et doux de mettre un visage sur un nom après ces longs mois de travail à distance.

Nous remercions tout particulièrement nos RS et RF, représentants des Obédiences amies et qui nous font la fraternité de partager nos travaux. Vous l'avez compris, nous vous invitons à lâcher prise, à profiter de ces moments rares pendant lesquels nous pouvons laisser nos métaux à la porte du temple, et passer à la spontanéité, à la générosité et à la liberté, à la bienveillance et à l'amour de l'autre.

Plus que jamais les maillons de notre longue chaîne humaine doivent se resserrer, plus que jamais nous devons nous entendre, nous entraider peu en importe la forme, sans jugement, avec bienveillance. La fraternité ne doit pas être un vain mot.

Par ce séminaire, renouvelons notre confiance en l’autre, en nous-mêmes et amusons-nous dans le sens de l’âme qui s’amuse, c’est une nécessité absolue. Retrouvons ce pour quoi nous sommes rentrés en Maçonnerie, le partage de l’énergie humaine, le regard de l’autre sont vitaux.

Vous comprendrez mesdames et messieurs, chers amis, et vous tous mes S⸫ et mes F⸫, nous vous remercions infiniment pour votre patience et votre confiance déjà donnée sans retenue.

Ayons une pensée pour tous nos F⸫ et S⸫ qui ne pourront se joindre à nous pour des raisons profanes, perte d’êtres chers ou l’éloignement géographique de nos F⸫ et S⸫ de nos Orients éloignés, au Congo, en Pologne, en Nouvelle-Calédonie ou plus près et pour autant pas toujours en mesure de se déplacer, et je pense à nos S⸫ et F⸫ de Province. Ils sont avec nous par le Cœur.

Bon séminaire et bon travail ! 

Christine Sauvagnac
Le Grand Maître


 Accès à tous les contenus en ligne de la GLCS

Pour un dialogue plus direct, participez, faites vivre 
et adhérez à 
notre page Facebook

Il est toujours possible d'obtenir en ligne la dernière lettre de la GLCS

   
      
Suites

 
Conseils culturels et spirituels d'été 

Tout au long de l’été, au moins un fois par semaine, nous vous proposons de partager avec vous, des livres, disques (qu’ils soient récents ou non), événements – culturels ou spirituels – qui nous plaisent. Ce seront nos coups de cœur, âme et esprit. Car, nous le savons bien, le partage c’est très important !

Alors nous voulons aujourd’hui vous conseiller la lecture du « Tarot des imagiers du Moyen-Age », d’Oswald Wirth.
 
Dans ce Tarot, Wirth concentre l'essentiel de l'ésotérisme occidental tel qu'il nous est parvenu, depuis la plus haute antiquité, le Moyen-Age - et la Renaissance ! - en France et en Europe.

Il nous invite à la recherche intérieure et à trouver l'Arcane dans le grand chemin de la vie. Un livre à lire et à relire !
 
Sur une période de 40 ans, Wirth va, en fait, composer deux tarots.

Le premier fut conçu entre 1887 et 1889 au sein de l’Ordre Kabbalistique de la Rose-Croix et à la demande de son maître, Stanislas de Guaita. Il avait donc aussi pour parrains Papus (qui en illustrera la même année son livre « le Tarot des Bohémiens »), Joséphin Péladan et F-Ch Barlet. Chacune des 22 lames porte une lettre de l’alphabet hébraïque, et se prête à une interprétation kabbalistique.

Lire la suite - Deuxième édition - Voir également la première édition 

 

Féminin-Masculin

Deuxième partie du texte

http://my.weblet.biz/users/2/Articles/Lettre47-Feminin-Masculin-lettre.jpg


 La GLCS rénove ses outils web
 
La GLCS "trace" en tête

Art du Tracé 
A chacun de retrouver symboles, progressions, apparentes ou cachées dans le tracé de cette édition

Harmonie

http://my.weblet.biz/users/2/Articles/Lettre45-Passage.jpg

 

   
      
Ours

 
  • Directeur de la publication : Christine SAUVAGNAC
  • Comité de lecture : Marcel LAURENT, Christian GRUSQ, Thierry B., Joël LEVY-BENCHETON & Jean-françois MAURY
  • Direction, communication & coordination de la lettre : Patrice HERNU
  • assisté de Bianca OBERT-SAUVAGNAC

Nous vous invitons toutes et tous à participer aux articles.

Disposition de protection des données et RGPDVos données - Identité : [weblet_destinataire_nom] - Email : [weblet_destinataire_email] - Protection : [complement_clef_cryptage]