Lettre #24 - Mai-Juin 2018 27/5/2018

Pourquoi communiquer ?
   

La lettre de Juin 2018

Editorial  - Lettre Juin 2018

La Grande Loge des Cultures et de la Spiritualité entend transmettre une conception traditionnelle de la spiritualité. Dans ces conditions pourquoi assurer une présence dans la société civile, et à la limite, pourquoi même diffuser cette lettre d’information ?

Clipsas - Barcelone
Marcel Laurent, Passé Grand Maître, présente le rapport Ecosoc que le Clipsas porte auprès des instances régulières de l'ONU (assemblée générale de mai 2018 à Barcelone)

La « communication » n’est en effet pas notre objectif principal. Le rite dans ses différentes formes comporte une composante commune, une attitude à développer qui doit inciter chaque membre à approfondir un parcours qui reste personnel, même s’il s’appuie sur le contexte de l’arc-en-ciel des cultures : aller de l’extérieur vers l’intérieur, ce qu’on appelle tailler la pierre, se délivrer de l’habit – livre tire son origine de la même racine que livrée précisément, l'écorce du roseau, l'habit, la livrée de la tige -, délaisser le monde des apparences pour gagner en connaissance intime de soi-même. Tel est le paradoxe : il faut la tolérance des cultures, la compréhension du Livre, des Livres et de nos livrées pour mieux s’en dépouiller. Pour ne conserver par le rite que la quintessence d’une démarche spirituelle d’autant plus nécessaire à la société qu’elle s’engouffre sans recul dans de nouvelles formes de matérialisme.

Alors communiquer entre initiés et profanes cela a-t-il un sens dans ces conditions ? Pour quoi faire ?

Nous disons souvent qu’on ne s’initie que par soi-même et qu’il n’appartient à personne de dire qui l’est vraiment ou pas. Mais nous avons besoin des « autres ». Le travail en loge n’est qu’une voie de cette double nécessité. Nous le savons.

En revanche, une obédience constitue un territoire de partage de valeurs communes qui par sa base minimale permet de fonder cet égrégore, socle qui garantit à chacun de ne pas appartenir à un groupe qui trahira le fondement de l’éthique individuelle. Nous ne sommes pas ensemble par hasard et, de ce fait, cette base doit être préservée.

Aussi bien notre obédience assure sa présence dans les grands évènements qui sont à la frontière du profane et du spirituel, un peu comme des éclaireurs.

Que peut-on, que doit-on communiquer lorsqu’on est un ordre initiatique tricentenaire et pour le moins discret ? Voilà une question que nous nous posons en permanence.

Les obédiences n’ont par exemple pas toutes la même conception profane de la fraternité et de la laïcité. En participant à la cérémonie du souvenir de la commune de Paris chaque 1er mai au cimetière du Père Lachaise, laquelle se termine au mur des fédérés (cf. photo ci-dessous) nous entendons signifier que nous ne sommes pas enfermés dans un laïcisme de circonstance.

Je citerai ici une personnalité de la Grande Loge de France (Jean-Michel Dardour). Il rejoint
sur ce point notre approche que nous avons été conduits à rappeler discrètement aux plus hautes autorités de l’État :

« Quant à la laïcité qui est une de nos plus importantes valeurs, elle est également susceptible d’une multiplicité d’interprétations pouvant mener à des conceptions extrêmement différentes du « vivre-ensemble ». Elle peut être à la fois une idée, un concept, un mythe, une utopie. Elle peut prendre la parole, d’une façon inquisitrice, ou se contenter de la donner à chacun, puisqu’elle est la condition même de cette liberté de parole. Elle peut devenir dogmatique et arrogante lorsqu’elle s’arroge elle-même en système universel. La laïcité est pourtant essentielle pour nous fournir des principes communs de « vivre–ensemble », or ces principes ne sont pas clairement définis aujourd’hui et il me semble essentiel, que nous, FM de la GLDF, dont l’objet principal est justement le « vivre-ensemble », ayons une communication claire et affirmée sur ce sujet. »

C’est également essentiel pour la GLCS et derrière un mot qui n’a pas besoin de mourir par les qualificatifs dont parfois on l’habille – c’est la livrée dont il faut se délivrer – nous entendons affirmer discrètement notre conception par une présence qui elle-même n’a pas besoin de se disqualifier en se qualifiant.

Même chose pour notre participation à Ecosoc, sur mandat du Clipsas. ECOSOC, est un des six organes principaux de l'ONU, créé d'après le chapitre X de la Charte des Nations Unies. Il est placé sous l'égide de l'Assemblée générale des Nations Unies et a un rôle consultatif concernant les questions de coopération économique et sociale internationale. Marcel Laurent, passé grand maître, vient de présenter à Barcelone le rapport du Clipsas pour Ecosoc*. Cette mission d’ambassadeur du vivre-ensemble est une forme de reconnaissance que notre obédience pratique avec constance et modération cet art difficile de la voie du juste milieu. 105 obédiences dans le monde font ainsi prendre conscience à tous les francs-maçons et aux humanistes que chaque jour un millier d'enfants meurt par manque d'eau ou du fait de sa mauvaise qualité.


Mur des Fédérés   Le Grand Maître de la GLCS, Christine Sauvagnac, devant le mur des Fédérés le 1er mai

Cette communication est donc fondamentale pour que chacun puisse transmettre et recevoir, ce à quoi le rituel contribue par l'élévation spirituelle et morale.

En conclusion je reprendrai les termes de Jean-michel Dardour animateur de l’Université Maçonnique, qui au cours d’une conférence sur le devoir de communiquer des francs-maçons, tenue au sein de la GLCS s’interrogeait, justifiant ainsi la persévérance dont nous faisons nous-même preuve pour allier discrétion et présence :

« Qu’est-ce que l’initiation que nous avons reçue nous permet de transmettre au monde d’aujourd’hui ? Qu’allons-nous apporter à cette nouvelle civilisation qui pointe sous l’ancienne, cette nouvelle conscience sous un monde en crise, cette civilisation de l’empathie de laquelle nous, francs-maçons, n’avons jamais été aussi proches ? »

Je suis comme lui persuadée que ce sont nos forces de l’esprit qui se transmettront d’une génération à l’autre et qui, soyons en certains, nous éviterons de mourir comme des idiots.

Christine Sauvagnac 
Grand Maître de la GLCS

 

* Marcel Laurent, passé grand maître, vient de présenter à Barcelone le rapport du Clipsas pour Ecosoc.

  1. Allocution 
  2. PowerPoint
    présentés par Marcel Laurent à l’Assemblée Générale du CLIPSAS le 25 Mai 2018.  Ce projet a reçu l’approbation de l’Assemblée du CLIPSAS et sera présenté à ECOSOC,- ONU.


Lettres précédentes

Juin 2018 Avril 2018 Février 2018 Décembre 2017
Octobre 2017 Septembre 2017 Site GLCS Les lettres

 


A suivre...

La SAINT JEAN d’été de la G:.L:.C:.S:. aura lieu le jeudi 21 juin 2018 dans le parc du Golf d’OZOIRE

http://my.weblet.biz/users/2/Articles/2018_Lettre24-Ozoire.jpg
Sous les auspices de la Grande Loge des Cultures et de la Spritualité et du T:.R:.G:.M:. Christine SAUVAGNAC


La SAINT JEAN d’été de la G:.L:.C:.S:. aura lieu le jeudi 21 juin de l’année de vraie lumière 6018, à partir de 19h dans le parc du Golf d’OZOIRE 77330.

∞ Pour cette soirée, il est prévu un apéritif, des évènements culturels, un barbecue géant avec boissons, le Rituel semi profane de la Saint-Jean autour du feu de joie et une soirée dansante.
∞ Il est possible de venir accompagné.
∞ La participation est de 40 euros / pers.
∞ Le règlement et la réponse sont à faire parvenir au siège de la GLCS au 64 bd St Germain - Paris 5e
∞ Dress code : tenue sombre, chemise & chemisier blancs.

 

Art du Tracé (VI) : L'Etoile triple...

Chartres

Hominidé, humilité et spiritualité

Jane Goodall

Le penseur occidental s’éloigne de la pleine conscience. Il croit que la sagesse consiste à enterrer définitivement l’animal primal tapi en lui et à s’élever au-dessus de lui. Il estime légitime de se dissocier des espèces animales, niant qu’il n’est qu’un animal plus évolué que les autres. La destruction de nos prédateurs entretient le tabou. Aucun animal n’est autorisé à se nourrir de nos dépouilles, il n’est pas question d’être rabaissé au statut de viande, ce n’est pas dans l’ordre du monde. Nous nous sommes érigés en maîtres sur une nature inanimée, réduite à de la matière sans esprit, en ressources à notre disposition, et occultée en miroir du soi. Pour cela, il a fallu défigurer l’animal réel, en faire le symbole de tous les vices de l’humain (il serait féroce, bestial, stupide, incapable de maîtriser ses pulsions, incapable de se projeter dans l’avenir...) (Lire l'article de Vanessa D.)


Cérémonie du souvenir le 1er Mai au cimetière du Père Lachaise

Souvenir de la Commune de Paris
De gauche à droite : Christine Sauvagnac (GLCS),
Edouard Abran (GLMF), Frédérique Calembra, la maire, AGM (GLDF), Régine Toutin (GLFF), Patricia Rossignol (GLMU), Philippe Foussié (GODF),
Alain Michon (DH)


  • Directeur de la publication : Christine SAUVAGNAC
  • Comité de lecture : Marcel LAURENT, Christian GRUSQ & Thierry B.
  • Direction, communication & coordination de la lettre : Patrice HERNU
  • assisté de Bianca OBERT-SAUVAGNAC
  • Comité de rédaction : Michel S.; Vanessa D., Olivier G., Gérard W., Baptiste L., Eliane M., M.L...

Nous vous invitons toutes et tous à participer aux articles.

   

Avertissement RGPD

Madame, Monsieur,

En application du nouveau Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) entré en vigueur dans l’Union Européenne le 25 mai 2018, afin de nous assurer que vous recevez de notre part uniquement les informations souhaitées, suite également à la reconstitution de notre liste, nous souhaitons simplement vous poser la question suivante :


Voulez-vous continuer à recevoir la lettre de la GLCS ?

Elle vous donne environ tous les deux mois seulement l’opportunité de rester informé de nos événements et publications, directement dans votre boîte aux lettres. Par ailleurs, jamais votre adresse email ne sera cédée à quelque tiers que ce soit.

- Si la réponse est oui, vous n'avez rien à faire.
- Si la réponse est non, il vous suffit de cliquer sur le lien de désabonnement figurant ci-dessous. Vous pourrez toujours suivre la GLCS sur les réseaux sociaux ou vous réabonner ultérieurement.

Pour refuser tout envoi ultérieur, merci de cliquer ici
ou envoyer un email à retirer-glcs@hd23.fr

 
Imprimer cette Weblettre